Le culte de Jara Cimrman

Lorsque on a annoncé à la radio la découverte, en 1966, des manuscrits de Jara Cimrman, un génie universel ayant marqué par ses travaux de nombreux domaines des activités humaines, on ne pouvait pas savoir que cet aimable supercherie finirait par devenir un phénomène théâtral tout à fait exceptionnel. Aujourd'hui, le théâtre Jara Cimrman a déjà à son compte 10 000 représentations, et le public continue à adorer les pièces de ce dramaturge inexistant.

Ladislav Smoljak et Zdenek Sverak, les chefs du théâtre Jara CimrmanLadislav Smoljak et Zdenek Sverak, les chefs du théâtre Jara Cimrman Qui est Jara Cimrman qu'on nomme aussi parfois, à l'instar de Léonard da Vinci, Jara da Cimrman? L'incertitude plane sur la date de sa naissance comme d'ailleurs sur beaucoup d'autres éléments de sa biographie. Difficile de trouver, pourtant, un domaine des activités humaines qui ne serait pas influencé, voire révolutionné, par son génie. Chercheur, inventeur, écrivain, voyageur, comédien, compositeur, réformateur, criminaliste, etc., Jara Cimrman doté d'une énergie inépuisable, assistait à tous les moments historiques de la fin du XIXème et du début du XXème siècles. A titre d'exemple: c'est lui qui est en réalité l'auteur du projet du canal du Panama; c'est lui qui a construit avec le comte Zeppelin le premier aérostat, c'est encore lui qui a apporté sur son dos dans la cave des époux Curie une quarantaine de hottes de minerais radioactif, etc. etc. C'est au moins ce qu'ils affirment, les membres du théâtre qui porte son nom.

D'ailleurs son oeuvre pour le théâtre est non moins impressionnante. Il a écrit et mis en scène des pièces réalistes et édifiantes, des opéras, des opérettes et des contes de fées qui constituent l'unique répertoire du théâtre Jara Cimrman, à Prague-Zizkov, instruisent et font rire depuis 37 ans le public de plusieurs générations. Dans la première partie de chaque spectacle, le public assiste à une espèce de conférence par laquelle les membres de l'ensemble expliquent les activités géniales de Cimrman dans de divers domaines. Les chefs de ce théâtre, Ladislav Smoljak et Zdenek Sverak (comédien et scénariste du film Kolya), continuent infatigablement à idolâtrer Cimrman et à le faire connaître au large public. Leur idole devient ainsi plus réelle que la réalité. Certes, de temps en temps, d'aucuns osent mettre en doute l'existence même de ce grand homme, mais leur rationalisme très terre à terre n'arrive pas à déboulonner son culte. Le rire qu'il déclenche est trop réel et trop contagieux pour que Cimrman puisse ne pas exister.