Le Château de Prague s’apprête à revêtir un nouveau manteau

06-01-2015

Cela fait plusieurs années que le Château de Prague n’a plus subi de travaux majeurs. Après d'importantes transformations et rénovations entreprises sous le mandat du premier président post-communiste, Václav Havel, les façades de la demeure officielle du président de la République vont être restaurées à leur tour à compter de mars prochain.

Le Château de Prague, photo: Google MapsLe Château de Prague, photo: Google Maps Le Château de Prague est considéré comme une des plus grandes résidences de chef d’Etat au monde : le complexe, qui rassemble plusieurs jardins et palais, se déploie sur près de 45 hectares. En comparaison, le Kremlin ne s’étend "que" sur une superficie de 27 hectares, tandis que le palais de l’Élysée et son jardin sur un peu plus de 3 hectares. Décidées par le président de la République, Miloš Zeman, les rénovations de cette année seront vates et toucheront plusieurs ailes et palais. Ainsi, les visiteurs vont devoir s'accommoder du fait que les bâtiments seront recouverts au fur et à mesure d’échafaudages. Historien d’art au Château, Jaroslav Sojka précise :

Jaroslav Sojka, photo: Martina BíláJaroslav Sojka, photo: Martina Bílá « L’intérieur du portail de Matyáš (le deuxième portail qui se trouve derrière l’entrée principale du Château de Prague, ndlr) sera rénové également. Les statues sont vraiment en train de se délabrer, leurs pièces en bronze sont desserrées. »

La majorité des façades, dont celle du Nouveau palais royal, vont recevoir une nuance de couleur jaune et blanc, soit une couleur similaire à celle de la période du règne de l’impératrice Marie-Thérèse. On compte également sur la rénovation de la plupart des toitures. Dans la partie sud de l’aire du Château, l’Ancien palais royal subira uniquement la rénovation de l’aile Ludvík, qui est un des premiers exemples d’édifices royaux du début de la Renaissance. C’est aussi ici que s’est produite en 1618 la Deuxième défenestration de Prague. Les rénovations se poursuivront également à la cathédrale Saint-Guy. Si le Tombeau des rois tchèques a déjà été restauré l’année dernière, cette année il s’agira de cinq chapelles de la cathédrale. Jaroslav Sojka explique la nature des travaux entrepris à cet endroit :

Le Château de Prague, photo: Kristýna MakováLe Château de Prague, photo: Kristýna Maková « Les façades seront lavées jusqu’à leur dernière couche de peinture, qui sera alors rétablie. Ce seront tous des enduits à la chaux. Nous allons également réparer les mâts des drapeaux, qui seront entièrement démontés, dans la mesure où ils possèdent un noyau métallique mais leur couche extérieure est en bois. »

Le coût total de ces rénovations doit atteindre 292 millions de couronnes, soit près de 10,6 millions d’euros. Toutefois, par le passé, les deux présidents précédents ont procédé à des rénovations de près de 6 milliards de couronnes, soit 218 millions d’euros au total. Václav Havel a principalement voulu ouvrir au grand public les portes du Château ainsi que ses multiples jardins. Outre une importante rénovation de la Salle du manège impériale, devenue une salle moderne d’exposition, ou de la Pinacothèque du Château, l’un des principaux changements qui a été opéré en 2002 sous la direction de Václav Havel a été la création d’un tunnel sous le Fossé des Cerfs, appelé "Jelení příkop" en tchèque. Concernant cette vallée à laquelle le public n’a eu aucun accès pendant près de deux siècles, le directeur du département touristique du Château de Prague, František Kadlec, a tenu à préciser :

« Václav Havel lui-même a été à l’origine de l’idée de relier la partie supérieure à la partie inférieure du Fossé des Cerfs. Et c’est l’architecte Josef Pleskot qui a réalisé ce projet. »

Le fossé des Cerfs, photo: Matěj Orlický, CC BY-SA 3.0 UnportedLe fossé des Cerfs, photo: Matěj Orlický, CC BY-SA 3.0 Unported A l’inverse de son prédécesseur, Václav Klaus, lui, n’a pas souhaité de de transformations radicales. Sous son mandat, il a toutefois entrepris une importante rénovation de la Pražská jízdárna – la Salle du Manège, ainsi que des jardins du versant sud du Château de Prague ou encore de la Ruelle d’or, qui a duré près de treize mois.

Durant la réalisation de ces rénovations qui sont prévues sous peu, l’accès au Château de Prague, l’une des plus importantes constructions du pays, ne devrait néanmoins pas être entravé. A préciser que, chaque année, ce joyau architectural accueille près d’un million et demi de visiteurs.

06-01-2015