Le Château de Prague rouvre ses portes et invite les Tchèques à venir en nombre

20-05-2020

Fermé depuis plus de deux mois, le Château de Prague sera de nouveau accessible au public à compter de lundi prochain. Symbolique, cette réouvertrure du site le plus visité chaque année en République tchèque confirme le relatif retour à la normale à Prague comme partout ailleurs dans le pays.

Château de Prague, photo: Ondřej TomšůChâteau de Prague, photo: Ondřej Tomšů

Miloš Vystrčil, photo: ČTK/Vít ŠimánekMiloš Vystrčil, photo: ČTK/Vít Šimánek Depuis mardi, et après plus de deux mois passés à l’écart du monde dans sa résidence du château de Lány en Bohême centrale en raison de la crise du coronavirus et de son état de santé très précaire, Miloš Zeman (75 ans) travaille de nouveau au Château de Prague. Dès le premier jour de son retour dans les salons du siège officiel et traditionnel du chef de l’Etat tchèque, deux jours après la levée de l’état d’urgence, il y a d’ailleurs reçu le président du Sénat pour évoquer avec lui son éventuel voyage à Taiwan – « qui prend une tournure toujours plus réaliste » selon le principal intéressé, Miloš Vystrčil, « si la Chine continue de dicter à la République tchèque et au Sénat ce qu’ils doivent faire ». Ce mercredi après-midi, Miloš Zeman devait également nommer le nouveau président de la Cour suprême, une procédure qui confirme un relatif retour à la normale au Château de Prague, ne serait-ce qu’en matière d’affaires publiques.

La cathédrale Saint-Guy, photo: Štěpánka BudkováLa cathédrale Saint-Guy, photo: Štěpánka Budková Mais ce retour à la vie concernera aussi plus généralement le Château et le public dans leur ensemble à compter de lundi. Comme tous les autres châteaux et monuments historiques en République tchèque, et conformément au plan de déconfinement mis en œuvre par le gouvernement, le Château de Prague, qui est le site le plus visité chaque année en République tchèque avec plus de 2,5 millions de touristes et une fréquentation en hausse constante ces dernières années, rouvrira donc des portes fermées depuis le 12 mars.

En attendant la réouverture des frontières, envisagée le 15 juin pour celles avec les pays voisins à l’exception de celle avec la Pologne, et le retour progressif des touristes étrangers, il est fort probable que cette réouverture, symbolique et attendue, s’accompagnera dans un premier temps d’abord d’un investissement des lieux par les Tchèques. Comme ils l’ont déjà fait un peu plus bas dans la ville avec le pont Charles, la place de la Vieille-Ville et plus globalement le centre historique, les Pragois et les Tchèques se sont en effet réappropriés leur capitale ces derniers jours, conscients de la nécessité de profiter d’une occasion qui ne se représentera peut-être plus.

Mieux même, cette réouverture s’accompagnera d’une suppression temporaire des contrôles instaurés aux quatre entrées de l’enceinte il y a quelques années pour des questions de sécurité. Un dispositif de sécurité souvent critiqué, mais toujours maintenu jusqu’à récemment encore. Selon le chancelier Vratislav Mynář, qui a communiqué l’information mardi, cette décision découle de la fermture des frontières et par conséquent du risque très réduit d’attaque terroriste. La présence policière se fera elle aussi beaucoup plus discrète qu’en temps normal.

Tout sera gratuit le week-end prochain

Les mesures de sécurité à l’entrée du Château de Prague, photo: Barbora NěmcováLes mesures de sécurité à l’entrée du Château de Prague, photo: Barbora Němcová Par ailleurs, trois jours durant, du vendredi 29 mai au lundi 1er juin, l’accès à tous les espaces intérieurs et extérieurs sera gratuit. Dans son communiqué, le chancelier a d’ailleurs invité les Tchèques à venir en nombre « dans une période où beaucoup de familles sont confrontées à l’incertitude et à une baisse de leurs revenus ».

La semaine dernière, Vratislav Mynář a indiqué que le montant du manque à gagner dû à la crise s’élevait pour l’instant à environ 115 millions de couronnes (4,25 millions d’euros). Ce n’est pas probablement pas le retour des visiteurs tchèques qui permettra de compenser ces pertes, mais au moins, le Château de Prague, avec aussi une offre spéciale pour les groupes scolaires en juin, revient à la vie.

20-05-2020