Le biopic Edmond, tourné en République tchèque, en ouverture des Journées du cinéma européen

04-04-2019

Ce jeudi soir sera donné le coup d’envoi de la 26e édition des Journées du cinéma européen. C’est le film français Edmond, d’Alexis Michalik, tiré de la pièce de théâtre éponyme à succès, qui fera l’ouverture du festival. La production exécutive de ce biopic consacré à Edmond Rostand et à la création de sa plus célèbre pièce, Cyrano de Bergerac, a été confiée à Sirena Film, une société de production tchèque déjà à l’origine de plusieurs succès du cinéma français, dont Marguerite, de Xavier Giannoli, qu'elle a coproduit. Radio Prague a interrogé le producteur exécutif Roman Finger qui, dans un français parfait, est revenu sur la genèse de ce tournage en République tchèque :

'Edmond', photo: Légende Films'Edmond', photo: Légende Films

« Ça a été un casse-tête au début. La République tchèque était en concurrence avec d’autres pays pour les décors. Il y a toujours plusieurs critères qui sont décisifs pour savoir pourquoi on va tourner dans tel ou tel pays. Ce sont des critères artistiques, car on cherche le bon décor, et ensuite, il y a le budget. J’ai eu de la chance : j’ai écrit une lettre à tous les théâtres de République tchèque qui me semblaient être intéressants pour ce scénario. Au départ, les réponses étaient catastrophiques car nous voulions un théâtre vide pendant à peu près deux mois. Ce qui est énorme, inimaginable. Donc, j’ai bien sûr répondu aux directeurs de théâtre en les remerciant et j’ai essayé avec le producteur exécutif de Légende Films, de faire en sorte de diminuer les jours de tournage. On a réussi à avoir un tournage d’environ 25 jours, au théâtre de Plzeň. Ce théâtre plaisait beaucoup au réalisateur grâce à sa grande scène. C’est grâce à cela que le film a pu être tourné dans son intégralité en République tchèque. »

Comment s’est déroulé le tournage en République tchèque ?

 « Personnellement, j’ai pris un énorme plaisir. Le scénario m’a tout de suite plu, ce qui n’est pas toujours le cas. Je savais à peu près quels décors on pourrait utiliser pour ce tournage. J’ai eu de la chance car on s’est vraiment aidés avec la production française : c’était un vrai travail d’équipe. Le réalisateur, Alexis Michalik avait exactement en tête ce qu’il voulait faire, même si c’était son premier film. C’est un atout important. Les gens de l’équipe tchèque sont venus me voir à plusieurs reprises pour me dire que tout se passait bien et que le tournage était agréable. On a passé un très bon moment. »

Ce scénario a eu un vrai succès au théâtre en France, puis en salles. Le personnage de Cyrano de Bergerac étant très connu en République tchèque également, le film Edmond a des chances de séduire le public tchèque…

« Evidemment, qui ne connaît pas Cyrano de Bergerac ? C’est une des pièces les plus jouées au monde. On le sait, la culture tchèque a toujours été liée à la culture française. Même à l’époque communiste, on pouvait regarder les comédies françaises qui nous plaisaient. On en parlait entre nous, c’était un thème de société. Personnellement, quand j’ai vu Edmond, j’ai retrouvé dans ce film le sentiment de voir ce type de comédies françaises. C’est subjectif évidemment, mais pour moi, c’est comme de revenir à une certaine tradition du cinéma français. »

Ce n’est pas la première fois que Sirena Film est impliqué dans un grand projet cinématographique français. L’un des plus emblématiques, c’était Marguerite de Xavier Giannoli pour lequel un Tchèque a d’ailleurs remporté le César des meilleurs décors. Est-ce que vous espérez réitérer un tel succès pour les Césars 2020 ?

« Nous étions dans une situation pour Marguerite. Sur ce film, nous étions coproducteurs, nous avons eu la confiance de proposer notre chef déco, Martin Kurel avec nous travaillons régulièrement. Il a en effet remporté ce prix. Pour Edmond, c’est différent. Les chefs de départements étaient français. Donc, nous, la production tchèque, nous sommes l’usine, nous préparons tous les terrains et le reste. Le but n’est pas d’avoir une empreinte artistique sur le projet. »

http://eurofilmfest.cz

04-04-2019