Le bâtiment historique de la Radio tchèque sept mois avant la fin des travaux de rénovation

04-09-2008

Un an après la fermeture du bâtiment historique de la Radio tchèque pour cause de rénovation complète, une excursion a été proposée ce jeudi pour voir l’avancement des travaux. Le hall d’entrée exceptionnellement ouvert pour l’occasion est un immense chantier et change complètement de visage explique le directeur de la Radio tchèque Václav Kasík :

Václav Kasík, photo: Kristýna MakováVáclav Kasík, photo: Kristýna Maková « Pendant la guerre, une bombe d’un demi tonne, plus exactement une torpille aérienne, est tombée sur cette partie du bâtiment qui est resté, depuis, dans un état provisoire et le sens de la rénovation est justement de restituer l’état d’origine du hall. »

Cela signifie concrètement qu’un nouvel escalier sera édifié au fond, à gauche, ainsi qu’un ascenseur pour personnes handicapées. Comme le souligne Václav Kasík, la reconstruction est très importante pour deux raisons, d’abord elle doit respecter l’architecture du bâtiment, construit en 1933 dans le style fonctionnaliste et classé monument protégé, ensuite parce qu’elle doit tenir compte de ce que ce bâtiment a été témoin d’événements majeurs de l’histoire moderne.

L’une des premières tâches des travaux de rénovation est d’éliminer les vibrations dont souffraient les studios, car des tunnels des chemins de fer et du métro passent en-dessous du bâtiment. C’est vrai surtout pour le célèbre Studio 1 de l'Orchestre symphonique de la Radio tchèque :

« Nous sommes au milieu du prochain Studio 1 qui est le plus grand dans le pays, et ce que nous voyons, ce sont les travaux de finition de technologies acoustiques, pour que les vibrations ne pénètrent plus dedans et c’est ce qui est le plus difficile et le plus compliqué. »

Bâtiment de la Radio tchèqueBâtiment de la Radio tchèque Les travaux respectent le caractère historique du bâtiment, mais les méthodes sont modernes et c’est ainsi que le Studio 1, mais aussi deux autres studios les plus grands – le 2 et le 6, seront refaits par l’installation d’un nouveau local à l’intérieur de l’ancien. Une question qui a intéressé toutes les personnes présentes : le fameux pater noster - un ascenseur ouvert comprenant des dizaines de cabines qui montent et descendent en continu :

« Derrière cette porte se cache le vrai bijou, entre guillemets, du bâtiment de la radio, le pater noster - pilier des transports et de la communication entre les différents étages du bâtiment historique, aujourd’hui un objet protégé. Sachez donc qu’il a été restauré de fond en comble et qu’il est prêt à être remis en service. »

Bâtiment de la Radio tchèque à présent, photo: Kristýna MakováBâtiment de la Radio tchèque à présent, photo: Kristýna Maková La reconstruction géante est menée de haut en bas, ce qui signifie que les 6e et les 5e étages sont déjà en état de rénovation avancé. Parmi les derniers espaces qui seront ouverts au rez-de-chaussée, il y en aura un tout neuf, révèle Václav Kasík:

« Nous voilà dans un espace qui nous fait très plaisir : le futur café. Ce sera un lieu de rencontre qui sera accessible pour les visiteurs par une entrée indépendante. Ce café sera le futur centre de discussion où il sera possible de faire des enregistrements publics, un lieu qui a longtemps manqué à la Radio tchèque. »

Le coût de la reconstruction de base est de 524 millions de couronnes sans compter une dotation de 45 millions versée par le ministère de la Culture. Le bâtiment rénové de la Radio doit être ouvert le 30 avril 2009.

04-09-2008