Le 20ème anniversaire de la révolution de Velours étroitement suivi

10-09-2009

Vous aussi, vous pensez aller bientôt en République tchèque ? Bien que Prague compte en Europe parmi les villes qui ont plutôt mieux résisté à la crise économique que d’autres, comme on le souligne ces jours-ci en France, cette fois-ci il s’agit d’autre chose que d’un simple voyage touristique. Comme le croit deviner notre correspondant à Paris, grâce à quelques indiscrétions, glanées par ses soins :

Václav HavelVáclav Havel « Comme pratiquement partout en Europe, en France aussi, beaucoup de médias généralistes, journaux, radios, télévisions, que ça soit en province, mais surtout à Paris, ont commencé à préparer des reportages sur le 17 novembre 1989, autrement dit, sur le 20ème anniversaire de la révolution de Velours en Tchécoslovaquie d’alors, à savoir sur le jour où la peur a changé définitivement de camp. Les puissants d’hier, les profiteurs du système du pouvoir détenu par un seul parti, ont été obligés de céder leurs places au profit de la nouvelle démocratie dirigée par le nouveau président Václav Havel. Les uns soulignent le fait qu’on a changé de régime sans faire de victimes humaines, les autres, plus critiques, remarquent que les temps ont bien changé. C’est vrai que depuis la révolution de Velours les Tchèques et les Slovaques se sont séparés tout aussi pacifiquement, avant de se retrouver à nouveau au sein de l’Union européenne. Mais le successeur de Václav Havel au château présidentiel, l’économiste libéral Václav Klaus, reste pour Paris pratiquement à l’opposé de Václav Havel, un opposant farouche de l’intégration européenne personnifiée selon lui par le Traité de Lisbonne. Voilà le miroir qui risque d’être proposé, au moins vu de France, à la place du gâteau du 20ème anniversaire de la révolution de Velours en République tchèque, croit-on savoir dans beaucoup de salles de rédaction en France. »

10-09-2009