Lancement du 13e Festival du Film Français

25-11-2010

C’est ce jeudi qu’est donné le coup d’envoi du 13e Festival du Film Français, à Prague, mais aussi dans sept autres villes de République tchèque.

'Potiche''Potiche' C’est avec le dernier film de François Ozon, Potiche que doit être lancé le Festival du Film Français. Potiche, adaptation d’une pièce de théâtre éponyme, qui à la fin de la semaine dernière venait déjà de dépasser le million d’entrées en France en neuf jours d’exploitation, est présenté à Prague en avant-première. Le réalisateur François Ozon et la comédienne Judith Godrèche seront d’ailleurs présents pour en assurer le lancement.

'L’autre monde''L’autre monde' Autres invités présents au festival, Gilles Marchand pour le film L’autre monde, sorte de thriller psychologique mêlant monde réel et monde virtuel type Second Life. Ou encore un jeune réalisateur roumain Alexandre Iordachescu qui présentera L’enfance d’Icare, dernier film tourné par Guillaume Depardieu avant sa mort. La semaine prochaine, Gustave Kervern viendra introduire le film Mammuth. Le festival propose cette année aussi une rétrospective Amos Gitai, comme le précise Tereza Jiravová :

« L’ambassade de France et le service audiovisuel coopèrent avec la société Cultures France. Celle-ci propose chaque année une rétrospective. Cette année on a choisi la rétrospective Amos Gitai. On présente cinq films, dont son premier long-métrage, Esther, mais aussi un documentaire News from Home/News from House. »

A côté des productions attendues et précédées du battage médiatique qui sied aux avant-premières, le festival est l’occasion de découvrir ou redécouvrir d’autres films, comme le très beau film israélien Eyes Wide Open, sur l’histoire d’amour homosexuelle entre deux juifs ultraorthodoxes, comme le documentaire Benda Bilili ! histoire d’un orchestre au Congo.

Parmi les différentes sections du festival, la section Choix de la critique tchèque. Notre collègue Magda Hrozínková fait partie de la dizaine de journalistes qui depuis quelques années sélectionne un film et le présente au public... Elle revient pour nous sur l’intérêt de cette section :

Magda HrozínkováMagda Hrozínková « L’intérêt pour le public, aussi bien que pour nous, les journalistes, c’est de découvrir de nouveaux films français qui n’ont pas été et qui ne seront probablement pas distribués en République tchèque : des films de fiction aussi bien que des documentaires (personnellement, j’ai choisi pour le festival, il y a deux ans, le documentaire Elle s’appelle Sabine, tourné par Sandrine Bonnaire). Nous, les journalistes de médias différents qui participons à cette section Choix de la critique, nous choisissons donc, selon nos goûts personnels et, évidemment, en concertation avec l’équipe du Festival du film français, des films que nous avons vus, au cours de l’année, dans des festivals ou dans les salles en France, des films dont nous avons entendu de parler où qui nous ont été proposés par le service audiovisuel de l’Ambassade de France. Je pense que cette section est assez prisée par le public : d’ailleurs, les spectateurs votent, chaque année, pour le meilleur film parmi ceux que les journalistes ont sélectionné. Le festival soutient ensuite sa distribution en République tchèque. »

Pour tous les détails du programme c’est sur le www.festivalff.cz. Rappelons encore que le tarif des billets s’élève à 89 CZK.

25-11-2010