L’Académie franco-tchèque de musique pour la 14e fois cette année à Telč

07-07-2008

La ville de Telč, inscrite sur la liste du patrimoine culturel de l’UNESCO, accueille, du 1er au 11 juillet, l’Académie franco-tchèque de musique. Un projet fondé en 1995 par l’Ambassade de France, l’Institut français de Prague et la Ville de Telč.

La ville historique de Telč, en Moravie du sud, vit à nouveau aux couleurs franco-tchèques et aux rythmes de la musique classique. Pendant dix jours, l’Académie franco-tchèque de musique qui s’y déroule pour la 14e fois propose des cours magistraux d’interprétation et de musique de chambre à une soixantaine d’élèves des conservatoires et des grandes écoles de musique de France, de Tchéquie et de quatre autres pays européens. Ces cours sont dirigés par d’excellents musiciens tchèques et français, on note, par exemple, la présence de Catherine Cantin, de Jérôme Guichard, d’André Cazalet et de Michel Raison, qui sont tous des solistes internationaux. Ce choix semble illustrer parfaitement la première mission de l’académie : inviter les professeurs français pour les instruments à vent et les Tchèques pour les cordes. Durant leur séjour à Telč, les jeunes interprètes ont non seulement la possibilité de répéter en présence d’un public mais aussi de se produire en concert.

L’un des points forts de la manifestation a été le concert solennel des professeurs de l’académie qui a été donné samedi à l’église Saint-Jacques à guichets fermés en présence, par exemple, du ministre de la Culture Václav Jehlička, ancien maire de la ville de Telč et l’un des pères fondateurs de l’académie. Très sollicité sera aussi le concert commun des étudiants et des professeurs ainsi que le concert de clôture des étudiants. Cette année, l’Académie franco-tchèque de musique de Telč s’inscrit dans le cadre de la Saison française qui a été lancée à l’occasion de la présidence française de l’Union européenne.

07-07-2008