La République tchèque quitte l’Eurovision par la petite porte

24-07-2009

Après ses trois participations officielles, la République tchèque jette l’éponge : le pays ne participera plus au concours de la chanson de l’Eurovision. Un concours dans lequel les artistes tchèques n’ont guère brillé pendant ces trois ans.

Karel Gott : c’est lui le premier Tchèque à avoir participé à l’Eurovision – mais il représentait un autre pays. C’était en 1968, quelques semaines avant l’écrasement du Printemps de Prague, la Tchécoslovaquie ne participait pas à l’Eurovision et Karel Gott défendait les couleurs de l’Autriche en chantant en allemand le titre Tausend Fenster...

Dorénavant, les artistes tchèques seront condamnés au même sort et devront représenter un autre pays s’ils veulent participer à l’Eurovision. Car trois ans après la première tentative, la République tchèque se retire de la compétition, et pas vraiment la tête haute. Ladislav Šticha est le porte-parole de la télévision publique tchèque, institution jusqu’ici en charge de l’Eurovision au niveau national :

« Je peux confirmer que la Télévision tchèque ne compte plus diffuser le concours de la chanson de l’Eurovision. La raison principale est le manque d’intérêt des téléspectateurs tchèques, l’audience était très faible et les critiques de la part des journalistes étaient assez sévères. Il semble que même les experts pensent que le format de l’émission est obsolète et que le public en République tchèque attend différentes formes de compétitions musicales. »

En trois participations, le pays n’a pas dépassé le stade des demi-finales. La première fois, en 2007, pas de surprise : le groupe de chevelus Kabát fait un bide et ne prend qu’un seul point, grâce à l’Estonie. L’année d’après, Tereza Kerndlová, fraîchement sortie d’un girls band, établira le record tchèque à l’Eurovision, qui risque donc de tenir longtemps, avec... 9 points.

Et cette année à Moscou, beaucoup d’espoir reposait sur les épaules de Gipsy, leader du groupe Gipsy.cz. Mais avec une chanson mal choisie par un groupe pourtant créatif et talentueux, c’est le zéro pointé, fanny au comptoir, malgré un costume de Super Gipsy et quelques airs à la Freddy Mercury...

Et si Gipsy envisage de prendre sa revanche, il lui faudra maintenant faire comme le maître Karel Gott en 1968 et représenter un autre pays.

24-07-2009