La République tchèque est sous la neige

16-10-2009

Du jamais vu en cette saison : une grande partie du territoire est sous la neige, il fait très froid, les coupures d’électricité se multiplient. L’hiver s’est installé précocement non seulement en République tchèque, mais dans une grande partie de l’Europe centrale.

Photo: CTKPhoto: CTK Ces dernières années, on s’est habitué tant bien que mal au fait que la météo soit de plus en plus imprévisible et capricieuse. A cette mi-octobre, elle a pourtant su surprendre plus que jamais, car il neige très fortement depuis quelques jours déjà, non seulement en altitude, mais aussi en vallée. Les températures nocturnes se situent au-dessous de zéro pour n’atteindre, dans la journée, que 4 ou 5 degrés pour les maximales. Les chutes de neige sont accompagnées de fortes rafales de vent.

Photo: CTKPhoto: CTK En montagne, la couche de neige n’a jamais été en cette saison et durant les trente dernières années aussi épaisse : plus de 50 centimètres dans les Monts des Géants, dans le nord de la Bohême, autour d’un mètre dans les Beskides, dans le nord de la Moravie. L’alerte aux avalanches a dû être lancée dans certaines parties des montagnes. Dans deux ou trois stations, la saison de ski s’est ouverte prématurément.

La neige qui est lourde, épaisse et mouillée pose de nombreux et graves problèmes : des dizaines de ménages ont vu pendant des heures l’électricité et le chauffage coupés, les arbres arrachés sous le poids de la neige ont endommagé des bâtiments, les transports ferroviaires ont été interrompu ou ont connu des complications, la neige et le verglas ont causé de nombreux accidents de la route.

Photo: CTKPhoto: CTK Dans quelques districts, l’état d’urgence a été proclamé, les sapeurs pompiers qui opèrent dans tout le pays et dont les interventions se comptent par centaines, sont en situation d’urgence.

La situation semble avoir surpris, aussi, les experts. Le météorologue Ivo Bohman :

« Le printemps et l’automne sont les saisons que nous pouvons désormais et sans hésiter exclure de nos calendriers, compte tenu de ce que la météo nous montre ces dernières années. Les passages de l’été en hiver et vice versa sont souvent brusques, mais jamais encore comme on a vu ce qui s’est produit au cours des six derniers jours. C’est vraiment sans précédent, on n’a encore jamais vu une chose pareille ».

Photo: CTKPhoto: CTK Les prévisions ne sont toujours pas bonnes, les intempéries continueront encore pendant le week-end, sous une forme probablement un peu plus modérée quand même. En attendant une légère hausse des températures et un ciel à moitié ensoleillé à partir de la semaine prochaine, les chauffeurs sont appelés avec insistance à chausser leurs pneus d’hiver sinon de rester de préférence chez eux, espérant des temps meilleurs.

16-10-2009