La République tchèque appelée à épauler l’opération Barkhane au Sahel

07-01-2020

Quelque 60 soldats tchèques pourraient être prochainement déployés au Sahel pour lutter contre les groupes djihadistes. Le ministère de la Défense tchèque entend ainsi soutenir l'effort des militaires français qui opèrent dans la région.

Soldats de l’armée française dans le Sud du Mali, photo: TM1972, CC BY-SA 4.0Soldats de l’armée française dans le Sud du Mali, photo: TM1972, CC BY-SA 4.0 L’année dernière, la France a appelé les forces spéciales européennes à épauler son opération anti-djihadiste Barkhane, lancée dans la région du Sahel en août 2014. Même si cette opération, conduite par la France en partenariat avec les pays du G5 Sahel et l'ONU, s’efforce de lutter contre les groupes terroristes et de soutenir les armées des pays concernés, la région reste l'objet d'attaques de plus en plus fréquentes.

Les violences djihadistes persistent dans le nord du Mali et se sont propagées au centre du pays ainsi qu'au Burkina Faso et au Niger voisins. De surcroît, la France est confrontée, ces dernières semaines, à une certaine hostilité dans la région, son armée étant la cible de fausses informations sur les réseaux sociaux.

Pour sa part, la République tchèque possède actuellement quelque 120 soldats au Mali. Ceux-ci opèrent ans le cadre de la mission de formation de l'armée malienne EUTM et au sein de la force de maintien de la paix des Nations unies (MINUSMA). En plus de cela, l’Armée tchèque propose de déployer prochainement une soixantaine de militaires issus de ses forces spéciales au Mali, au Niger et au Tchad. Sur le plateau de la Télévision tchèque, le chef de la diplomatie Tomáš Petříček a soutenu ce projet :

Soldats tchèques au Mali, photo: Jaroslav Zoubek / L’armée tchèqueSoldats tchèques au Mali, photo: Jaroslav Zoubek / L’armée tchèque « Ce déploiement militaire permettrait de renforcer notre collaboration avec la France dans une région dont la stabilité est très importante pour la sécurité en Europe. La menace terroriste est liée à la migration illégale, car les habitants du Sahel sont nombreux à fuir les conflits qui touchent leurs pays. Il est nécessaire que l’Europe joue un rôle stabilisateur, qu’elle aide les gouvernements des Etats du G5 Sahel à contrôler la situation. Pour la République tchèque, la participation à cette opération anti-terroriste serait doublement importante, tant au niveau sécuritaire qu’au niveau diplomatique. »

A noter que cette année, l’Armée tchèque prendra le commandement tournant de la mission de formation de l’UE au Mali. Si le gouvernement et les deux chambres du Parlement donnent leur aval au déploiement militaire au Mali, au Niger et au Tchad, celui-ci pourrait devenir effectif à l’horizon 2022.

07-01-2020