La production de verre reprend chez Crystalex

08-01-2010

L’usine Crystalex de Nový Bor, dans le nord de la Bohême, qui avait cessé ses activités il tout juste un an, vient de rouvrir ses portes et de relancer son dispositif de production. Le retour de Crystalex suscite donc beaucoup d’espoir, pour la région, qui avait terriblement souffert de la fermeture de l’usine, et plus généralement pour l’industrie traditionnelle du verre de Bohême.

Photo: www.crystalex.czPhoto: www.crystalex.cz L’année dernière, la société Crystalex Trading avait remercié ses 1 800 employés environ, qui avaient par ailleurs subi des arriérés de salaire pendant plusieurs mois. C’est la région de Nový Bor qui avait payé le plus lourd tribut sur ces licenciements ; après la fermeture de l’usine, elle affichait un des plus hauts taux de chômage du pays, avoisinant les 20%.

La réouverture de l’usine de Nový Bor a permis la réintroduction de 228 employés. Un autre centre de production, à Karolinka dans la région de Vsetín, en Moravie centrale, emploie à nouveau 98 personnes. Et les objectifs de la société sont d’embaucher cette année jusqu’à 450 personnes sur les deux sites de production. C’est un chiffre en dessous de ce qui était espéré mais auquel il faut provisoirement se résigner. On écoute Frantisek Kuric, le président de l’organisation syndicale de Crystalex :

« Nous savons depuis longtemps que le volume de production ne va pas être le même que ce qu’il était auparavant. Donc actuellement, c’est ce que nous espérions. Bien sûr, il y a plus de chômeurs ici [qui attendent] mais on ne peut rien faire. Nous avons été informés au préalable de ceux qui allaient être employés ou ceux qui le seront par Crystalex. »

De nombreux demandeurs d’emploi – ils seraient près de 800 à avoir posé leur candidature – restent donc sur le carreau mais la remise en marche du premier four, le 6 janvier, a naturellement été perçu comme une bonne nouvelle. C’est Jiří Hudera, le représentant de la société Crystalex, qui explique la façon dont la production va se dérouler :

Jiří Hudera et le directeur Miroslav Šebesta, photo: CTKJiří Hudera et le directeur Miroslav Šebesta, photo: CTK « Nous voulons commencer la production de cette façon : nous avons allumé un four. Nous y introduisons progressivement la matière qui sert de base au verre. On y plonge des électrodes et après le 15 janvier, on lancera les lignes de production. Dans les six mois qui viennent, on allumera un deuxième four et deux nouvelles lignes de production. Et surtout, on avance de façon à ce que la production soit économique, que nous ayons une bonne productivité, que nous soyons concurrentiels. Nous allons continuer dans la remarquable tradition de design du verre tchèque. Nous engagerons les meilleurs designers, pour être le plus concurrentiel. »

Photo: www.crystalex.czPhoto: www.crystalex.cz C’est un fond d’investissement russe, CBC Invest, qui a repris trois des usines de Crystalex et a ainsi obtenu de garder le nom de la marque sous le sigle Crystalex CZ. L’avenir de Crystalex dépend maintenant du nombre de commandes. Ses exportations devraient reprendre vers 80 pays dans le monde.

08-01-2010