La police tchèque veut davantage sanctionner les consommateurs de cannabis

30-08-2010

Les policiers tchèques ont reçu récemment un manuel de huit pages intitulé « Systématiquement contre la toxicomanie ». Un manuel qui a pour objectif de donner des instructions relatives aux sanctions et à la communication avec les consommateurs de drogue.

Le nouveau manuel a été tiré à 26 000 exemplaires et peut être emporté par les policiers qui patrouillent en ville. L’objectif est de donner quelques instructions claires après les récents changements intervenus le 1er janvier dernier dans la législation sur les stupéfiants. Il est notamment recommandé aux policiers de sanctionner la consommation de cannabis dans les lieux publics. Jakub Frydrych est le chef de la centrale anti-drogue de la police tchèque :

« En République tchèque, il y a actuellement une très grande tolérance des médias et de la société envers les usagers de cannabis. En plus, il y a une nouvelle législation compliquée. Cela fait que les infractions liées à cette drogue sont sanctionnées moins durement et moins fréquemment qu’ailleurs en Europe ».

Dans le manuel, il est rappelé aux policiers que toute possession de drogue est illégale. Y figure également un tableau avec les quantités qui ne relèvent que de l’infraction (jusqu’à 5g de hachich ou 15g d’herbe en ce qui concerne le cannabis), qui peut être sanctionnée d’une amende allant jusqu’à 15 000 couronnes, environ 600 euros. Jakub Frydrych :

« Il faut dire qu’ici, c’est une question d’application de la loi. Nous avons deux paragraphes sur les procédures en cas d’infraction qui énoncent clairement que la possession de la moindre quantité de drogue est une infraction. Nous sommes engagés par les traités internationaux à sanctionner toute possession de drogue. Et nous, en tant qu’organe d’application du droit, nous n’avons d’autre choix que de l’appliquer. »

La police tchèque souhaite donc que la détention de cannabis ainsi que de drogues dites « dures », soit davantage sanctionnée. Depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle législation sur les stupéfiants en début d’année, la République tchèque est perçue comme un pays libéral en la matière, comme le relevait encore ce lundi l’hebdomadaire britannique The Economist, qui précise que la consommation de cannabis est élevée chez les jeunes Tchèques.

La démarche de la police est cependant critiquée. Le psychologue Ivan Douda est le fondateur de Drop In, un centre de prévention et de traitements de la dépendance à la drogue :

Ivan DoudaIvan Douda « La possession de la moindre quantité de drogue est illégale, c’est un fait. Mais je pense que cette démarche qui est une ‘méthode policière’ pour faire peur aux jeunes n’est pas efficace. Je crains que cela incite les jeunes à fumer davantage. Le principe du fruit défendu fonctionne très bien chez les jeunes... »

Le nouveau manuel semble se focaliser sur le cannabis, avec des dessins mêlant le symbole d’un paragraphe légal et une feuille de chanvre. Mais des dessins de type « humoristique » montrent également un homme couché par terre tenant une seringue à la main. Et la brochure de recommander aux policiers de se comporter avec les « toxicomanes » de manière « énergique », mais pas « agressive » ou « arrogante ».

30-08-2010