La pianiste russe, Anastasia Vorotnaya, est la grande gagnante de Concertino Praga 2010

La 44e édition du concours radiophonique international pour jeunes musiciens – Concertino Praga - connaît ses lauréats 2010. La proclamation des résultats a eu lieu ce lundi à la Radio tchèque qui est l’organisateur de ce concours placé sous le patronage de l’Union Européenne de Radio-Télévision(UER) :

Depuis 1966, date de sa création, le concours pour jeunes interprètes Concertino Praga est devenu une pépinière de futurs virtuoses. Parmi eux, le violoniste Čeněk Pavlík, ancien lauréat du concours il y a de cela 40 ans, aujourd’hui membre du jury international, ou encore la vitruose japonaise Shizuka Ichikawa.

L’édition 2010 s’est adressée aux musiciens âgés de 16 à 18 ans dans les catégories suivantes : piano, violon, violoncelle, guitare classique. Le jury international composé de sept membres a écouté 18 enregistrements pour sélectionner les lauréats des premiers et deuxièmes prix, et ceux d’une mention spéciale, dans chacune des quatre catégories. La République tchèque a remporté quatre prix, devant la Russie, l’Autriche, le Canada et la Croatie.

En accord avec les règlements du concours, un représentant de l’Union européenne de Radio-Télévision veille en tant qu’observateur neutre au respect du scrutin et contrôle la validité des bulletins. Cette année, c’est Pierre-Yves Tribolet, responsable de l’unité Euroradio/Classique de l’UER basée à Genève qui est venu à Prague pour assumer ce rôle :

Le lauréat de Concertino Praga bénéficie-t-il d’un enregistrement dans les studios ?

Pierre-Yves TriboletPierre-Yves Tribolet « Il y aura plusieurs suivis, effectivement. Les jeunes personnes qui ont reçu des prix, premiers prix ou deuxièmes prix, où mentions honorables, feront l’objet d’une offre radiophonique. Cela veut dire que leurs enregistrements seront mis à disposition via le système euroradio, qui est un système de transmission satellite auprès de toutes les radios qui dans le cadre de leurs programmes de soutien aux jeunes interprètes pourront les utiliser. En outre, les premiers prix seront invités par la Radio tchèque à donner un concert public au Rudolfinum ici à Prague, au mois de juin. Ce concert, produit par la radio tchèque, fera l’objet d’une retransmission en direct sur le réseau euroradio, et nous savons d’ores et déjà qu’il y aura quinze pays, c’est-à-dire une audience de l’ordre de 2,4 millions d’auditeurs qui écouteront ce concert. C’est évidemment pour ces jeunes un tremplin sinon nécessaire, du moins fort bienvenu pour leur carrière. Outre le fait d’avoir été entendu partout, ils recevront un enregistrement professionnel qui leur servira de carte de visite pour continuer leur carrière et, on l’espère, être invité par les orchestres les plus prestigieux du monde entier. »

Parmi les lauréats de cette année, il y a dans la catégorie violon une jeune Canadienne qui a gagné en jouant Janáček. Vous aimez cette musique, cela correspond à vos goûts personnels ?

 « Ah oui, effectivement, Leoš Janáček est évidemment un compositeur tchèque, mais je peux dire qu’il est un compositeur international, c’est un compositeur reconnu partout, et le fait qu’il soit actuellement joué dans le monde entier, et fort bien joué par une Canadienne par exemple, montre qu’après une période de purgatoire, d’attente, dans les années 1950 à 1975, Janáček a maintenant fait sa place dans le répertoire international. »

Anastasia VorotnayaAnastasia Vorotnaya La grande gagnante de l’édition 2010 de Concertino Praga est une jeune pianiste russe, Anastasia Vorotnaya. Le public présent à la proclamation des résultats a pu entendre dans son interprétation un extrait de l’Etude en ré mineur du compositeur russe Alexadre Scriabine qui sera enregistrée dans les studios de la Radio tchèque et sortira sur CD.