La Nuit des églises : entre culture et spiritualité

23-05-2019

Un peu plus de 1 500 églises en République tchèque ouvriront leurs portes aux curieux, ce vendredi soir, à l’occasion de la désormais traditionnelle Nuit des églises. À l’honneur cette année plus particulièrement : la musique.

Photo: Lucíe Horníková, Člověk a víraPhoto: Lucíe Horníková, Člověk a víra Pour la première fois cette année, les visiteurs pourront visiter la basilique de l'Assomption de Notre-Dame située dans l’enceinte du monastère de Strahov à Prague. L’église Saint-Gaétan, enregistrée au patrimoine national tchèque, sera elle aussi ouverte et proposera une lecture sur l’architecture particulière de cette église de style baroque.

Au total, ce seront plus de 6 000 événements qui seront organisés dans toute la République tchèque. Un programme riche donc, mais qui ne propose qu’une visite en anglais, et ce à l’église Saint-Thomas, située à Prague dans le quartier historique de Malá Strana. Pour celles et ceux qui ne parlent pas le tchèque, la musique, langue internationale, bercera cette nuit. Plusieurs concerts et autres ateliers sont proposés dans un seul et même but : réunir. Réalisateur et attaché de presse au palais archiépiscopal de Prague, Stanislav Zeman explique :

« Nous souhaitons montrer aux personnes non croyantes ou qui ne se rendent que rarement dans les églises leur aspect culturel qui peut parfois constituer un premier contact avec l’Église. Mais nous n’imposons rien ! L’Église détient une richesse dès lors qu’il s’agit de beauté grâce à son architecture, ses œuvres d’art et sa musique liturgique et spirituelle. L’Église ne représente pas seulement l’ordre et la loi ; elle représente aussi la beauté puisque nous pensons qu’une des qualités de Dieu est sa beauté illimitée. »

Photo: Štěpánka BudkováPhoto: Štěpánka Budková Ces édifices restant le plus souvent fermés le reste de l’année, cette nuit offre la possibilité de visiter églises, monastères et autres chapelles, mais aussi d’accéder aux tours, jardins et cryptes qui ne sont habituellement pas accessibles au public. « Sans intention de convertir », comme le souligne Stanislav Zeman, des prêtres et des moines seront disponibles pour discuter et échanger avec les visiteurs afin de briser l’obstacle que peut parfois constituer la religion.

La Nuit des églises se définit en tant que manifestation à la fois spirituelle et culturelle où le christianisme et l’art se rencontrent. Au même titre que les musées, les églises constituent un riche patrimoine culturel où croyants et non-croyants peuvent trouver leur intérêt et satisfaire leur curiosité. Stanislav Zeman :

« Il y a plusieurs moyens d’atteindre le niveau spirituel de nos existences. L’un d’entre eux est la logique, la logique scolaire, la théologie et la réflexion. L’autre moyen d’y aboutir, qui est à mon avis tout aussi légitime, se manifeste par les émotions. Qu’est-ce qui pourrait enrichir nos émotions d’une meilleure manière que l’art ? Je pense que l’art visuel ne constitue pas uniquement ce qu’on appelle en latin « Biblia pauperum », la Bible pour les pauvres. La beauté de la musique, de l’architecture ou des beaux-arts peut élever même les âmes les plus éduquées d’une nouvelle façon et les rapprocher de notre Créateur. »

https://www.nockostelu.cz/

Photo: Štěpánka BudkováPhoto: Štěpánka Budková
23-05-2019