La nouvelle directrice de l’Institut français entend aller au-devant de nouveaux publics

Nouvelle directrice de l’Institut français de Prague depuis septembre dernier, Isabelle Guisnel a effectué une petite visite de courtoisie dans les studios de Radio Prague cette semaine. Accompagnée de son adjointe et attachée culturelle Charlotte Fouchet Ishii, ce passage a été l’occasion d’évoquer les principaux événements qui marqueront les échanges culturels franco-tchèques à Prague et en République tchèque en cette année 2015. Mais avant cela, Isabelle Guisnel a d’abord expliqué quelle idée elle se fait de la place et du rôle de l’Institut français :

Isabelle Guisnel, photo: Site officiel de l'Ambassade de France à ErevanIsabelle Guisnel, photo: Site officiel de l'Ambassade de France à Erevan Isabelle Guisnel : « L’Institut est une institution ancrée dans l’histoire tchèque. Elle a été fondée par l’historien Ernest Denis en 1920. C’est donc un héritage qu’il faut porter. C’est un héritage qui nous a longtemps privilégiés puisque nous avons occupé une position, après la Révolution de velours et aux moments qui ont présidé à l’intégration européenne, qui était importante. »

« Maintenant, les temps ont changé. L’Institut français est un établissement à autonomie financière. Cela nous oblige donc à faire des choix, à être très attentifs aux évolutions en cours. Et puis les temps ont changé, puisque la scène pragoise est devenue cosmopolite, vivante, concurrentielle. Nous devons aussi accompagner ce mouvement et il y a une relève générationnelle en cours. »

« C’est un Institut qui aborde l’année 2015 en voulant aller au-devant de nouveaux publics, parfois de publics qui sont peu ou pas avertis de la création contemporaine française et qui, néanmoins, sont ouverts à des partenariats de longue durée avec nous. »

-Lorsqu’on se rend sur le site Internet de l’Institut, le projet « Plzeň 2015, capitale européenne de la culture » la première chose sur laquelle on tombe. Que représente cet événement pour les Français en République tchèque et plus particulièrement pour l’Institut ?

Institut français de Prague, photo: Google MapsInstitut français de Prague, photo: Google Maps Charlotte Fouchet : « En effet, c’est un événement majeur pour l’Institut français. C’est vraiment l’occasion à la fois à Prague, mais essentiellement à Plzeň et dans sa région, de faire découvrir la scène contemporaine et artistique française. Pour cela, nous avons travaillé étroitement avec toute l’équipe de Plzeň pour proposer des projets assez différents qui, je pense, attireront un public très large à Plzeň. »

« Premièrement, nous avons fait venir le manège Carré Sénart pour la préouverture de cet événement, qui a attiré 80 000 visiteurs entre septembre et novembre 2014. Cela a vraiment constitué un tremplin pour toutes les activités qui ont commencé le 17 janvier dernier, avec une grande saison du nouveau cirque. Sur la partie française, on a six compagnies qui vont venir présenter leurs spectacles sur toute l’année, avec notamment Royal Deluxe et une création spécifique autour de la grand-mère et de son chien qui vont parcourir les rues de Plzeň. »

« Autrement, nous avons aussi un événement autour de la bande-dessinée avec l’invitation de l’auteur Emmanuel Guibert, qui va venir en mai prochain à la fois animer des ateliers mais aussi présenter des planches de son ouvrage qui raconte l’histoire d’un soldat américain au moment de la libération de Plzeň. C’est un ouvrage qui a été traduit en tchèque il y a quelques années. Cela sera vraiment l’occasion pour les Tchèques de découvrir cet auteur et son ouvrage ‘La Guerre d’Alan’. »

IFPass, une nouvelle carte pour tous les espaces de l’IFP

Photo: Institut français de PraguePhoto: Institut français de Prague Avant cela, le début de l’année 2015 à l’Institut français a été marqué, entre autres, par le lancement d’une nouvelle carte appelée IFPass, une carte qui permettra à ses détenteurs de pouvoir se considérer comme des membres privilégiés de l’Institut. Charlotte Fouchet et Isabelle Guisnel en précisent le principe :

Charlotte Fouchet : « Il s’agit d’une carte de membre IFPass pour nos usagers de l’Institut justement ouvert à tous les publics avec à la fois des avantages auprès de partenaires commerciaux, culturels, linguistiques, mais aussi qui permet d’avoir une visibilité assez claire sur l’offre de l’Institut, avec la possibilité d’avoir des invitations en avant-première et de découvrir toute notre offre linguistique et culturelle. C’est donc une carte que les personnes peuvent acheter à l’Institut, à l’accueil ou à la médiathèque, qui leur permet d’avoir accès à Culturethèque, cette plate-forme qui donne accès à des outils, que ce soit des films, des spectacles, des concerts, de pouvoir aussi découvrir toutes les nouveautés en matière de littérature, de bande-dessinée, et aussi… »

Isabelle Guisnel : « …d’opéra, de festival… En fait, il y avait des cartes différentes pour chaque espace de l’Institut, et tout l’intérêt, c’est d’avoir une carte de membre unique pour que nos publics puissent se croiser. C’est dommage effectivement qu’ils ne viennent que pour un sujet précis sans avoir en tête l’ensemble de la palette qu’est l’Institut français. »

Nous vous proposerons prochainement de plus larges extraits de l’entretien avec Isabelle Guisnel et Charlotte Fouchet Ishii, respectivement directrice et directrice-adjointe de l’Institut français de Prague.