Karel Škréta, peintre connu et inconnu

26-11-2010

Prague rend hommage à Karel Škréta. Une grande rétrospective de ce peintre tchèque s’ouvre, ce vendredi, dans deux salles d’exposition les plus prestigieuses de la capitale tchèque à l’occasion du 400e anniversaire de sa naissance. C’est donc la plus importante exposition jamais consacrée à ce peintre ayant joué dans l’art baroque tchèque le rôle de fondateur.

Photo: CTKPhoto: CTK De grands moyens ont été mobilisés pour l’exposition du peintre considéré comme une des plus grandes figures de l’art tchèque de tous les temps. 400 œuvres de Karel Škréta sont aujourd’hui réunies à Prague. Une partie a été prêtée par des collectionneurs privés. Deux tableaux, dont la toile « Le jeu de la pomme » attribuée jadis à Poussin, viennent d’Outre-Atlantique. Les organisateurs ont fait restaurer une importante partie des tableaux exposés et ces toiles noircies par le temps ont retrouvé la splendeur de la palette de ce grand coloriste qu’était Karel Škréta. Les historiens d’art, dont le commissaire de l’exposition Vít Vlnas, cherchent à définir les spécificités de son style :

Photo: CTKPhoto: CTK « Škréta est dans un sens très cosmopolite. Il sait absorber et les éléments de la peinture italienne et ceux de l’art de l’autre côté des Alpes. En même temps il reste très original et très tchèque. Son art se distingue par le lyrisme, par l’intérêt qu’il porte à l’objet du tableau et au détail, par la profondeur spirituelle et la sincérité. Il n’est pas théâtral, il est profond et authentique. C’est un narrateur passionné. »

Vít VlnasVít Vlnas Bien que l’exposition soit organisée à l’occasion du 400ème anniversaire de la naissance de Karel Škréta, la date exacte de sa venue au monde n’est pas connue et les sources historiques disponibles ne permettent que de la situer entre 1608 et 1611. Encore très jeune, Škréta quitte la Bohême pour passer une dizaine d’années en Allemagne, en Suisse et en Italie et quand il revient à Prague, c’est un artiste accompli. Vít Vlnas précise quelles ont été ses principales activités :

« Škréta était un artiste aux nombreux talents qui aurait pu faire de la peinture de divers genres. Vu le caractère spécifique de l’époque et du lieu, il a excellé finalement surtout dans deux genres : le portrait et le grand tableau d’autel. Ce sont les tableaux de ces deux catégories qui constituent l’essentiel de son œuvre. Il était un artiste très sollicité, son atelier de peintre a été très productif et la qualité de cette production était un peu inégale mais ses meilleurs tableaux d’autel sont de véritables chefs-d’œuvre. »

Selon Vít Vlnas, Karel Škréta était cependant aussi un graveur et un dessinateur génial. Son avis est partagé par la directrice de la Collection d’art graphique de la Galerie nationale Alena Volrabová :

« Karel Škréta était parmi les meilleurs dessinateurs de son époque et en tant que tel il est très apprécié aussi de nos jours sur le marché de l’art quand un dessin de lui apparaît et est mis à la vente à l’étranger. Il a appris le dessin en Italie et la manière des dessinateurs italiens était vraiment excellente. »

Photo: CTKPhoto: CTK Lors des préparatifs de l’exposition, les historiens de l’art ont fait quelques découvertes intéressantes. Plusieurs tableaux, dont l’admirable « Sainte Trinité » du musée de Brixen, ont été nouvellement attribués à Karel Škréta. Par contre, l’authenticité de quelques autres tableaux a été mise en cause. Désireux de situer le peintre dans son milieu et dans son époque, les auteurs de l’exposition présentent également des objets ayant probablement appartenu à l’artiste et à sa famille ainsi que des œuvres d’autres peintres de son temps. Selon Vít Vlnas, les activités concernant Karel Škréta dépassent largement le cadre d’une exposition :

Photo: CTKPhoto: CTK « Dans le cadre de notre projet nous publions un important catalogue et à cette occasion paraîtra aussi une monographie du peintre. Nous avons créé une banque de données sur Karel Škréta sur Internet qui sera actualisée pendant des années parce que notre projet ne prendra pas fin avec l’exposition. »

L’exposition « Karel Škréta - son époque et son œuvre », sera ouverte jusqu’au 10 avril prochain.

26-11-2010