Journée mondiale du réfugié : « Il vaut mieux être étranger à l'étranger que dans son pays d'origine » (Yelena, une réfugiée moldave en Tchéquie)

12-06-2006

Le 20 juin, la République tchèque célèbrera la Journée mondiale du réfugié. Pilotées par le Bureau pragois du Haut commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (UNHCR), les célébrations commencent dès ce lundi : à Prague, ainsi qu'à Plzen, Ceske Budejovice ou Mlada Boleslav.

« Dans mon pays, on appelle 'maman' non seulement sa mère, mais toutes les femmes de son âge. Pour le père, c'est pareil. Quand je dis 'chez moi', je ne pense pas uniquement à l'endroit où je suis né, mais aussi à celui où je me réfugie quand je me sens mal. » L'auteur de ce propos s'appelle Dieudonné. Il est Congolais et sa photo est affichée sur le site de l'UNHCR, dans la galerie de portraits de réfugiés installés en République tchèque. Depuis 1990, ces derniers ont été environ 2 800 à se voir accorder l'asile par les autorités tchèques. En 2005, les demandeurs d'asile étaient majoritairement ukrainiens, slovaques et indiens : le nombre de citoyens de la Fédération Russe et du Viêt-nam étant en recul, par rapport aux années précédentes.

Le slogan phare de la Journée mondiale du réfugié 2006 est celui-ci : « L'espoir pour 19 millions de réfugiés » (tel est le nombre de personnes ciblées par l'UNHCR en 2004 aux quatre coins du monde). En République tchèque, diverses manifestations culturelles aux saveurs exotiques sont prévues à partir de cette semaine et jusqu'au 20 juin : des films, concerts, expositions, soirées gastronomiques à Prague, notamment le 16 juin au club Roxy, ainsi que des séminaires de spécialistes sur le sol universitaire à Plzen et à Ceske Budejovice. Vendredi prochain, les enfants réfugiés qui ont obtenus d'excellents résultats scolaires, seront récompensés, à Prague, par la ministre tchèque de l'Education. Mais c'est une campagne d'information, plus vaste que d'habitude et lancée par l'UNHCR de Prague, qui est au coeur de l'événement. Julie Exnerova explique :

«Nous allons distribuer, par l'intermédiaire des ONG qui s'occupent de réfugiés, des théâtres pragois et l'agence de voyage GTS des dépliants sur les activités de l'UNHCR et la situation des réfugiés en Tchéquie. Nous avons créé, et c'est une nouveauté cette année, un banner électronique que différentes institutions de tous les coins du pays peuvent mettre en ligne sur leurs pages web, ce qui permettra aux gens d'avoir un accès plus facile à notre site, et à toute la programmation de la Journée des réfugiés. »

Le calendrier de ces manifestations qui culmineront le 20 juin au Lycée Jiri Orten à Kutna Hora, c'est donc sur www.unhcr.cz

12-06-2006