JO de Vancouver : les hockeyeurs tchèques continuent l’aventure en attendant le sacre de Sáblíková

24-02-2010

La tension monte après cette douzième journée des Jeux olympiques à Vancouver pour les athlètes tchèques. L’équipe de hockey, vainqueur pour la deuxième fois dans ce tournoi de la Lettonie, mais passée près de ce qui a été qualifié de « mort clinique » par les commentateurs doit maintenant préparer son quart de finale contre la Finlande. Parallèlement, dans la nuit de mercredi à jeudi, tous les regards seront rivés sur Martina Sáblíková qui pourrait devenir une historique double-championne olympique pour la République tchèque.

Tchéquie - Lettonie, photo: CTKTchéquie - Lettonie, photo: CTK C’était peut-être un mal pour un bien ; c’est ce que nombre d’observateurs et de supporters de l’équipe tchèque de hockey avaient pu se dire après la défaite de la Tchéquie contre la Russie dimanche soir. En effet, malgré son impact psychologique négatif sur le moral de l’équipe, elle permettait néanmoins d’éviter une confrontation dès les quarts de finale avec l’équipe hôte de ces JO, le Canada. Les Tchèques retrouvaient donc pour un match de barrages la Lettonie, déjà affrontée la semaine passée. La victoire a finalement été bien plus difficile que lors de leur première rencontre, malgré un scénario de départ assez similaire.

Tchéquie - Lettonie, photo: CTKTchéquie - Lettonie, photo: CTK Au bout d’un petit quart d’heure de jeu, c’est une équipe tchèque très conquérante qui mène déjà au score. Tomáš Rolinek inscrit le premier but de ses JO à la 6e minute. Il est imité à la 11e minute par Tomáš Fleischmann. Mais une fois de plus, les Lettons se sont révélés plus tenaces que prévu en faisant glisser par deux fois, à la 52e puis à la 56e minute le palais aux fond des filets de Tomáš Vokoun. Les hockeyeurs tchèques ont donc eu chaud, puisqu’il a fallu attendre les prolongations pour que David Krejčí inscrive le but libérateur. David Krejčí, qui reste tout de même les pieds sur terre :

Jaromír Jágr, photo: CTKJaromír Jágr, photo: CTK « Je dirais que c’est le but le plus précieux que j’ai marqué. Mais je ne veux pas trop en parler parce que ce n’est pas le moment de fêter cette victoire mais plutôt celui de se préparer pour demain. Ce match nous a pris beaucoup d’énergie donc il faut bien se reposer ce soir. Demain nous jouons donc ce n’est pas le moment de fêter un but. »

La Tchéquie affronte la Finlande jeudi à 3h temps universel, avec le retour attendu sur la glace de l’attaquant Jaromír Jágr, absent contre la Lettonie.

En slalom géant, qui s’est déroulé dans la nuit de mercredi à jeudi, le Tchèque Ondřej Bank a terminé à la 17e place et n’a pas pu cacher sa déception :

Ondřej Bank, photo: CTKOndřej Bank, photo: CTK « Je ne suis pas content. La première manche était bonne mais avec des fautes, comme la deuxième manche. Mais j’ai changé les skis et ça n’a pas été très bien. La première manche était plus facile, j’ai eu un bon feeling mais avec ces skis, ce n’était pas une bonne idée. »

Dans la nuit de mercredi à jeudi, toute la République tchèque aura les yeux braqués sur la patineuse de vitesse Martina Sáblíková, qui a déjà ramené sa première médaille d’or sur le 3 000 mètres et une médaille de bronze sur le 1 500 mètres. Sur le 5 000 mètres, qui est sa spécialité, tout le monde espère un doublé historique.

24-02-2010