Jan Švankmajer prépare une comédie qui donnera le frisson

Les amateurs des films du réalisateur tchèque Jan Švankmajer jubilent. L’artiste qui avait envisagé de mettre fin à sa carrière cinématographique, a changé d’avis et se lance dans un nouveau projet dont les contours commencent à se dessiner. A 76 ans, Jan Švankmajer prépare le tournage d’un film librement inspiré de la pièce de théâtre que ses auteurs, les frères Karel et Josef Čapek, ont intitulée « De la vie des insectes ».

'De la vie des insectes', 1923'De la vie des insectes', 1923 La comédie « De la vie des insectes », que les frères Čapek ont achevée en 1922, reste étonnement vivante aujourd’hui encore et réapparaît, de temps en temps, dans le répertoire des théâtres tchèques. Les auteurs ne cachaient pas que la vie des insectes leur servait de prétexte pour donner une image satirique et corrosive de la société humaine. Les papillons, les scarabées, les éphémères, les grillons et les fourmis mis en scène leur permettaient de montrer, comme sous un microscope, les faiblesses de l’homme, sa futilité, son égoïsme, son âpreté au gain, son conformisme, sa fringale d’illusions et son manque d’objectivité. Tous ces insectes qui travaillent allègrement à leur perte avaient déjà suscité l’intérêt de Jan Švankmajer au début de sa carrière. Aujourd’hui il revient donc à ce projet avorté :

« Nous avons d’abord pensé que c’en était fini, que nous n’allions plus tourner et que le film ‘Survivre à sa vie’ était notre dernier. Mais puisque nous avons survécu à ça, nous nous sommes dit que nous pourrions encore essayer quelque chose. Alors j’ai ressorti ce sujet d’un tiroir. Dans les années 1970 et 1980, toute une série de mes projets n’avaient pas pu être réalisés et avaient été déposés dans des tiroirs. Et cela a eu du bon puisque, maintenant, nous disposons de sujets que nous pouvons utiliser. »

Jan ŠvankmajerJan Švankmajer Jan Švankmajer situe l’action de son film dans une brasserie où une petite troupe de comédiens amateurs répète la pièce des frères Čapek. Au cours de la répétition les comédiens s’identifient avec les personnages de la pièce. Les hommes agissent comme les insectes et les insectes se comportent comme les hommes. La pièce des frères Čapek reste donc toujours en arrière-plan de ce qui se passe devant la caméra.

« C’est une pièce misanthropique, dit Jan Švankmajer, et mon scénario approfondit encore cette misanthropie, comme s’approfondit la similitude entre l’homme et l’insecte et entre notre civilisation et une fourmilière. Il ne faut pas oublier non plus le message de la Métamorphose de Franz Kafka. »

Le budget du film est évalué à 40 millions de couronnes, quelque 1,6 million d’euros. Réunir une telle somme ne sera pas facile car il ne s’agira pas d’un film grand public mais plutôt d’une œuvre pour les salles d’art et d’essais. C’est pourquoi Jan Švankmajer et ses collaborateurs sont venus chercher des sponsors dès janvier dernier au festival de Rotterdam. Interrogé au début du festival, le réalisateur ne cachait cependant pas son scepticisme :

« Nous n’arrivons pas à réunir l’argent nécessaire en Tchéquie. Nous l’avons toujours cherché à l’étranger. Je suis assez sceptique et je ne crois pas que nous réussirons à obtenir de l’argent ici. Quand nous préparions le film ‘Les fous’, nous étions aussi venus au festival de Rotterdam pour chercher des co-producteurs et cela n’avait finalement rien donné. Si nous réussissons donc cette fois-ci, ce sera, je dirais, un miracle. »

Jan ŠvankmajerJan Švankmajer Selon le producteur Jan Kalista, bien que le nom de Švankmajer ne garantisse pas de trouver les moyens nécessaires, il aguiche quand même des sponsors du monde entier. Néanmoins, les sponsors trouvés à Rotterdam et dans d’autres manifestations semblables ne sont pas suffisants et la production a besoin de ressources plus importantes. Un coproducteur de cette taille a déjà été trouvé en Slovaquie. Le film sera réalisé dans un studio situé dans un vieux cinéma désaffecté où Jan Švankmajer a tourné tous ses derniers films. Si tout se passe bien, le film intitulé « Hmyz – Les insectes », une comédie qui donnera le frisson, sortira en salles en 2015.