Inondations catastrophiques ce week-end, l’Etat débloque 40 millions de couronnes

09-08-2010

« Des ravages éclairs ». C’est ce que titre le quotidien Mladá Fronta dnes ce lundi matin après un week-end cauchemardesque pour les habitants de plusieurs régions du nord de la Bohême. Conséquence des fortes pluies, en quelques heures, les rivières ont débordé de leur lit et tout dévasté sur leur passage. Ce lundi, la situation commence à s’améliorer. Le bilan matériel sera lourd. Le bilan humain est lui aussi dramatique ; trois personnes ont perdu la vie dans ces inondations.

Photo: CTKPhoto: CTK « C’est la quatrième fois cette année » a-t-on pu entendre dans la bouche de certains habitants de Bohême du nord, à nouveau impuissants devant ces milliers de mètres cube d’eau déferlant dans les rues des villes et des villages des régions d’Ustí nad Labem, Děčín, Liberec, Frýdlant et Česká Lípa. Des précipitations subites et très abondantes ont transformé les cours d’eau en de puissants flots saccageant arbres, ponts, routes, et maisons. Samedi, le village de Mlýnice, près de Liberec, était un des premiers évacués car il était menacé de rupture d’un barrage. Photo: CTKPhoto: CTK Les évacuations se sont ensuite multipliées. En quelques heures, la ville de Frýdlant et ses alentours se sont retrouvés coupés du monde, sous 1 m 50 d’eau. A la fin de la journée, plusieurs milliers de personnes se retrouvaient sans toit. Le président de la République, Václav Klaus et plusieurs membres du gouvernement se sont rendus sur les lieux, pour constater les dégâts et décider des mesures à mettre en place. Les villes de Dolní Libchava, Varndsdorf, Srbská Kamenice, Lindava, Raspenava sont parmi celles qui ont le plus souffert.

Photo: CTKPhoto: CTK Dimanche, la situation s’est normalisée même si l’état d’alerte était toujours en vigueur dans plus de dix localités. Plus de 6 000 pompiers et volontaires ont pu commencer à s’organiser, aidés par la présence de l’armée envoyée en renfort, pendant que la vague des inondations descendait vers le sud pour atteindre les villes de Děčín et de Česká Lípa. A Děčín, le niveau de l’Elbe devrait culminer ce lundi après-midi tandis que Česká Lípa est inondée à cause de la crue de la rivière Ploučnice.

Ce lundi matin, le gouvernement a tenu une réunion exceptionnelle et fait part des moyens à mettre en place. On écoute le Premier ministre Petr Nečas :

Petr Nečas, photo: CTKPetr Nečas, photo: CTK « Le gouvernement a fait part de sa solidarité et nous voulons assurer que nous avons suivi le problème avec la plus grande attention. Nous avons décidé de débloquer immédiatement une aide d’urgence de 40 millions de couronnes (1,6 millions d’euros) qui sera dès demain à la disposition des communes de la région de Liberec. Nous sommes prêts à répondre aux demandes d’autres régions. Nous avons décidé de mettre à disposition de ces régions l’armée avec environ 4 000 hommes. Et nous avons également décidé de l’utilisation gratuite des réserves de l’administration de l’Etat y compris les moyens matériels opérationnels. »

Photo: CTKPhoto: CTK Miroslav Kalousek, ministre des Finances, a par ailleurs présenté un projet de compte spécial sur le budget de l’Etat où les employés tchèques verseraient une aide à hauteur de 100 CZK par mois sur leurs impôts pour aider les sinistrés. La région de Liberec estime de son côté les dégâts à plus de deux milliards de couronnes.

Photo: CTKPhoto: CTK En République tchèque, d’autres localités, notamment en Bohême du sud et en Moravie se sont retrouvées sous les eaux ce week-end, avec des conséquences mois catastrophiques que leurs homologues du nord du pays. A Prague, les autorités de la ville surveillent avec attention le niveau de la Berounka et de la Sázava, affluents du fleuve de la capitale, pour prendre d’éventuelles mesures contre la montée des eaux. Les météorologues annoncent encore des précipitations dans les jours qui viennent, qui devraient être néanmoins plus modérées.

09-08-2010