Hradec Králové en passe de devenir une ville idéale

20-09-2010

C’est à Hradec Králové que la vie des habitants est la plus facile et la plus agréable. Tel est au moins le résultat d’une étude de la société Master Card qui a examiné les conditions de vie dans 50 villes tchèques. Dans cette enquête Prague, la capitale, n’est située qu’en deuxième position.

Hradec KrálovéHradec Králové Pour juger la qualité de vie dans les villes tchèques, les auteurs de l’étude ont examiné entre autre le taux de chômage, les possibilités de transports, les prix des logements et les loyers, l’espérance de vie, la criminalité, la polution atmosphérique et aussi l’étendue des espaces verts. Hradec Králové, ville de Bohême de l’Est, a battu Prague parce qu’elle obtient de très bons résultats par exemple dans le domaine de l’emploi et des transports. Hradec Králové a également devancé Pardubice, ville voisine qui n’est située qu’à une distance de 20 kilomètres. Pardubice qui s’est placée en troisième position, rivalise avec Hradec Králové depuis longtemps. Selon Pavla Finfrlová, maire-adjoint de Hradec, c’est cette rivalité qui a peut-être contribué au développement des deux villes : Pavla FinfrlováPavla Finfrlová

« Nous nous taquinons d’une certaine façon et nous rivalisons et c’est peut-être aussi la raison pour laquelle nous sommes si bien placées dans le classement. J’espère qu’un jour nous allons ensemble laisser Prague derrière nous. »

Martin SoukupMartin Soukup Evidemment, même à Hradec Králové il y a toujours quelque chose qu’on puisse améliorer et la vie n’y est pas tout à fait idéale. Certains habitants souhaiteraient une plus grande piscine publique, d’autres déplorent le manque d’écoles maternelles. Le maire Martin Soukup espère cependant que le résultat de l’enquête permettra aux habitants de se rendre compte que la vie à Hradec est peut-être relativement chère mais que leur ville est propre et sûre. Quant à Prague, elle s’est placée en deuxième position pour plusieurs raisons dont celles évoquées par Milan Dambrovský de la chaire des études régionales de l’Ecole supérieure d’économie :

« Prague est certes le numéro un sur le plan économique mais elle est aussi un foyer de criminalité. Outre cela les prix des logements et loyers à Prague sont très élevés. »

Ústí nad LabemÚstí nad Labem L’étude a également démontré le fossé profond qui se creuse non seulement entre la qualité de vie des différentes villes mais aussi entre diverses régions. C’est dans la région d’Ústí nad Labem que se trouve également la ville de Most qui a fini dernière parmi les villes examinées. Cette ville minière qui a beaucoup souffert dans le passé par une exploitation industrielle brutale ne se débarrasse qu’avec difficulté des séquelles de cette triste période. Selon Milan Dambrovský, les résultats de l’étude devraient donc faire réfléchir aussi ceux qui décident d’une éventuelle aide pour les régions qui prennent du retard sur les autres :

« Nous constatons que le retard des régions d’Ústí nad Labem, de Karlovy Vary et de Moravie du nord continue à s’aggraver. Je crois qu’il faudrait régionaliser beaucoup plus les mesures de soutien publiques. »

En ce qui concerne la condition économique des villes et leur responsabilité budgétaire, c’est la ville de Teplice en Bohême du Nord, située non loin d’Ústí nad Labem, qui s’est placée en première position.

20-09-2010