Havel reçoit la plus grande distinction des Etats-Unis

C'est à la Maison blanche à Washington, ce mercredi, que l'ancien président tchèque et grand dissident, Vaclav Havel, a été décoré, par George W Bush, de la Médaille présidentielle de la Liberté. Les détails du cérémonial avec Omar Mounir.

Vaclav Havel avec la Médaille présidentielle de la Liberté (Photo: CTK)Vaclav Havel avec la Médaille présidentielle de la Liberté (Photo: CTK) La Médaille présidentielle de la Liberté est la plus grande distinction des Etats-Unis. Vaclav Havel est le premier citoyen tchèque à qui elle est décernée. Plusieurs personnalités l'ont obtenue auparavant, comme Jacques-Yves Cousteau ou Margaret Tatcher.

Une exceptionnelle photo, à la une, dans tous les quotidiens pragois, en dit long sur le degré d'amitié et de sympathie liant personnellement Vaclav Havel et George W Bush, représenté le bras autour du coup de Havel, qu'il sert contre lui, la tête penchée, avec l'air de lui faire une confidence. La médaille au cordon bleu pend au cou de Havel et la joie se lit sur son visage comblé.

Elles sont dix personnalités américaines et étrangère, du monde politique, sportif, intellectuel et scientifique a avoir été citées ce mercredi, en même temps que Havel. Tout un gratin dont nous ne citerons qu'un certain Charlton Heston, assis aux côtés de Havel et lui aussi candidat à la distinction.

Vaclav Havel et George Bush (Photo: CTK)Vaclav Havel et George Bush (Photo: CTK) A la fin d'une cérémonie de remise des médailles qui se voulait simple, chaleureuse et amicale, en dépit du protocole, le président Bush a remercié tous les médaillés pour leur "contribution à la grandeur des Etats-Unis", avec ce petit mot pour l'ex-président tchèque : "Et bien sûr, Vaclav Havel, de la République tchèque". Les médailles remises, les deux hommes seront les premiers à quitter la salle, accompagnés de leurs épouses. Marque d'attention exclusive, juste avant la cérémonie, Bush et Havel avaient eu un tête-à-tête d'une demi-heure.

L'ancien président tchèque a déclaré à la presse que Bush a hautement apprécié la récente visite aux USA du Premier ministre tchèque, Vladimir Spidla, qu'il a rencontré à cette occasion pendant une demi-heure.

"Ce qui m'a fait plaisir, a-t-il ajouté, c'est que le président Bush, aussi bien que son ministre des Affaires étrangères, Colin Powell, m'ont répété que jamais ils n'oublieront le dîner de clôture du Sommet de l'OTAN à la salle Vladislav, au Château de Prague. A tous les deux, j'ai offert, de ma propre initiative, une cassette des partitions musicales jouées ce soir-là."