Haro sur les chauffeurs de taxi pragois

03-04-2002

Le problème des taxis envenime, depuis des années, la vie des habitants de Prague et nuit à la réputation internationale de la capitale tchèque.

Si vous achetez, dans beaucoup de pays européens, un guide touristique de Prague, il est fort probable que vous y trouviez un avertissement contre la malhonnêteté des chauffeurs de taxi. Malheureusement, il ne s'agit pas d'une calomnie sans fondement. Une partie importante des chauffeurs de taxi pragois cherchent à tromper leurs clients en leur demandant, souvent, des prix exagérés. Pour parvenir à leur objectif, ils inventent toute une série de manoeuvres comme, par exemple, un compteur spécial Turbo qui, lors du trajet du taxi, ajoute des kilomètres et augmente le prix du service. Un autre appareil leur permet de débrancher le taximètre, d'effacer le prix et d'échapper au fisc. Tour dernièrement, la presse tchèque a révélé encore une autre combine. Les chauffeurs qui desservent le trajet, entre le centre ville et l'aéroport de Prague - Ruzyne, profitent du déplacement vers le centre des panneaux de signalisation délimitant la zone de la capitale. Ils expliquent aux clients que leur voiture est sortie de la zone aux prix réglementés et exigent des prix beaucoup plus élevés. Plusieurs fois déjà, les organes compétents ont tenté de mettre fin à ces pratiques ignobles. La municipalité de Prague, qui est responsable du contrôle du service de taxi, a essuyé de nombreuses critiques, mais les mesures prises contre ce mal manquent toujours d'énergie et d'efficacité. Les experts se penchent, maintenant, sur la possibilité de confisquer les voitures et les taximètres des chauffeurs pris en flagrant délit. Selon le directeur du secrétariat municipal, Zdenek Zajicek, la municipalité est en train de préparer de nouveaux contrôles et, aussi, un nouveau système de location des postes de stationnement des taxis. Les opinions sur cette problématique divergent. Il y en a qui disent que, pour sévir contre ces pratiques, il faut procéder à des changements législatifs, d'autres estiment, par contre, que la loi actuelle est un instrument suffisant contre ce genre de délinquance, et qu'il suffit de l'appliquer. Pour l'instant, le touriste étranger, qui est la proie facile des chauffeurs, n'a qu'une seule possibilité pour échapper à leur voracité. Il doit commander, par téléphone, un taxi faisant partie d'une des grandes firmes pragoises qui assurent ce service et surveillent, elles-mêmes, leurs employés. Il trouvera leurs numéros dans l'annuaire.

03-04-2002