Greffe de la cornée : une invention tchèque !

08-12-2005

Il y a cent ans, le chef du service ophtalmologique de l'hôpital d'Olomouc, Eduard Konrad Zirm, effectuait la première greffe de la cornée dans les pays tchèques et dans le monde. Retour sur les débuts de la médecine de transplantation dans le pays...

En effet, le 7 décembre 1905, un certain Alois Glogar, qui avait perdu la vue dans un accident quinze mois auparavant, s'est fait, comme premier patient sur la planète, greffer la cornée, cette partie antérieure transparente du globe oculaire. Le nom du donateur est également entré dans l'histoire : il s'agissait d'un garçon âgé de 11 ans, Karel Brauer, qui souffrait d'une tumeur maligne de l'oeil. L'opération, réalisée dans des conditions primitives vu de la perspective d'aujourd'hui, a été couronnée de succès, Alois Glogar a recouvré la vue... Quant au docteur Zirm, il s'agissait probablement de la seule greffe qu'il ait effectuée, jusqu'à sa mort en 1944.

Aujourd'hui, la clinique d'Olomouc est un des meilleurs centres de transplantation dans le pays. Il en existe six autres, à Prague, Brno, Ostrava, Plzen et Hradec Kralove. Pour revenir aux maladies de la cornée, elles sont responsables de 25% des cas de cécité dans le monde. La greffe de la cornée passe, au XXIe siècle, pour une opération quasi banale : rien qu'à Olomouc, elle est effectuée une à deux fois par semaine. En outre, les experts tchèques n'hésitent pas à transmettre leur savoir-faire aux autres : cette année, l'ophtalmologiste Martin Filipec est parti à Kaboul pour y opérer des mal-voyants et former ses collègues afghans. Et encore : en octobre dernier, Pavel Rozsival, de Hradec Kralove, a été le premier médecin tchèque à avoir greffé une cornée artificielle.

En ce qui concerne les autres organes, certes, on en n'est pas encore à la greffe du visage, mais les succès de la médecine tchèque son incontestables. La première greffe des reins réalisée avec succès dans l'ancienne Tchécoslovaquie date de 1966. Quatre ans avant la chute du communisme a été greffée la moelle osseuse. Bientôt, le 22 décembre, huit ans se seront écoulés depuis la première transplantation des poumons. La même année, en 1997, est mort le premier greffé du coeur dans le pays, Josef Divina. Il aura vécu, avec son « nouveau coeur », pendant treize ans... Mais on ne s'arrête pas-là : le 3 avril 2003, les médecins pragois ont sauvé la vie à Antonin Tucek en lui greffant un coeur artificiel, remplacé un mois plus tard par un véritable organe.

08-12-2005