Graves menaces pour la santé des consommateurs dans des grandes surfaces en Tchéquie

27-09-2005

Des souris qui font la fête dans les rayons d'une chaîne de grande surface ? Des saucissons avariés dans les rayons d'une autre chaîne ? Impossible diriez-vous ? Eh bien non, c'est ce que les contrôleurs du service d'hygiène tchèque ont découvert dans deux grandes surfaces de Bohême du sud.

Photo: CTKPhoto: CTK Il semble que les Tchèques devront faire un peu plus attention à ce qu'ils achètent, surtout à la date limite de consommation. En plus, ils devront, peut-être, prendre garde à ce qu'ils peuvent trouver dans les magasins des grandes surfaces. En effet, il y a quelques temps, les inspecteurs du service de l'hygiène tchèque avaient dû fermer un magasin Hypernova, appartenant à la chaîne américaine Ahold, à Jindrichuv Hradec en Bohême du sud. La raison ? Dans les rayons du magasin, ils avaient découvert des paquets de produits rongés par les souris, des excréments de ces petits rongeurs qui semblaient s'en donner à coeur joie parmi les gaufrettes, les noisettes, les petits pains et autres denrées alimentaires. Excuse de la direction de la grande surface ? Nous sommes tout près d'un champ et les souris sont nombreuses, nous n'arrivons pas à les empêcher d'entrer et de faire des ravages. Les inspecteurs du service de l'hygiène n'ont pas été dupes et ont immédiatement fermé le magasin, jusqu'à ce que la direction garantisse que les produits proposés à la vente ne pourraient nuire à la santé des consommateurs. Hasard ? Non comme l'affirme le service d'hygiène, après un contrôle de routine dans le supermarché Julius Meinl, à Ceské Budejovice, le chef-lieu de la Bohême du sud. Dans cette grande surface, le comble pour les inspecteurs : ils découvrent que le personnel était contraint par la direction de laver au vinaigre des saucissons fortement avariés, de les passer à l'huile pour les remettre à la vente dans les rayons ! Des avatars du même genre ont été découverts dans d'autres grandes surfaces ! D'après le ministre de l'Agriculture, Petr Zgarba, les magasins qui violent les lois concernant l'hygiène et donc mettent en danger la santé des consommateurs devraient être purement et simplement fermés. Il s'agit de plus en plus de magasins des chaînes internationales, selon le ministre qui ajoute :

« On peut dire que la situation est mauvaise aussi bien à Hypernova que chez Meinl. Restons polis, mais on pourrait employer des termes plus frappants. Les contrôles vont donc continuer à faire pression sur ces sociétés, jusqu'à ce que la situation s'améliore. En aucun cas, nous ne pouvons adoucir notre position en ce qui concerne l'hygiène. »

Hypernova, photo: CTKHypernova, photo: CTK Augmenter le nombre de contrôles dans les magasins d'alimentation, s'orienter beaucoup plus sur les grandes surfaces, rendre les contrôles encore plus rigoureux et fermer sur le champ les magasins qui ne respectent pas les normes d'hygiène, c'est ce que planifie le ministère de l'Agriculture. Une révision de la législation actuelle sur la vente des produits alimentaires n'est pas à l'ordre du jour, comme le confirme le ministre de l'Agriculture, Petr Zgarba :

« Actuellement, nous devons exploiter toutes les possibilités que nous offre la loi. Nous allons aussi beaucoup plus médiatiser le problème, afin que le consommateur soit au courant de ce qui se passe, pour qu'il puisse choisir son magasin et savoir pourquoi il y fait ses achats. »

Une chose est certaine : les Tchèques, après la diffusion des reportages sur des denrées alimentaires avariées et des souris dans les magasins, ont commencé à faire beaucoup plus attention à la date limite de consommation sur les produits qu'ils achètent.

27-09-2005