Grand Restaurant Festival : la gastronomie de luxe adaptée à la taille du porte-monnaie

18-01-2011

Faire découvrir au plus grand nombre la haute gastronomie dans quelques-uns des tout meilleurs restaurants de Prague et du pays sans dépenser une fortune : tel est l’objectif du Grand Restaurant Festival dont la deuxième édition a débuté samedi dernier. L’espace d’un mois, 42 restaurants de Prague et de sept autres villes proposent aux amateurs de bonne bouffe des menus de dégustation à des prix accessibles au plus grand nombre.

Pavel MaurerPavel Maurer « Le Grand Restaurant Festival a un slogan qui cette année est ‘Elevez-vous dans le ciel gastronomique’. Notre objectif est de donner la possibilité aux gens ‘normaux’, aux gens qui aiment bien manger, qui apprécient la bonne cuisine mais qui ne sont pas des spécialistes de gastronomie, de pouvoir se rendre dans des restaurants qui leur semblent appartenir à un autre monde, inaccessibles financièrement. Nous voulons faire découvrir à ces gens des endroits dans lesquels ils ont habituellement presque peur d’entrer en leur proposant de la haute gastronomie à des prix très raisonnables. C’est la principale idée du festival. »

Créateur et éditeur d’un guide indépendant établissant chaque année une liste des meilleurs restaurants de République tchèque, Pavel Maurer est aujourd’hui devenu un personnage public et médiatique incontournable en matière de gastronomie. C’est lui qui est à l’origine de l’organisation du Grand Restaurant Festival.

L’année dernière, pour la première édition, 7 000 personnes avaient été intéressées et effectué une réservation dans un des restaurants participant à la manifestation. A l’époque, il s’agissait encore uniquement d’établissements pragois. Cette année, le festival s’étend à sept autres villes (Brno, Olomouc, Ostrava, Plzeň, Karlovy Vary, Liberec et Nepomuk) et Pavel Maurer espère ainsi doubler le nombre de réservations.

Pour les visiteurs comme pour les propriétaires de restaurants, le festival fonctionne sur le principe du gagnant-gagnant. Les réservations, qui doivent être réglées d’avance, ne peuvent en effet être effectuées que sur le site Internet du festival. Les intéressés choisissent alors la date, l’heure, le prix et le restaurant dans lequel ils souhaitent se rendre, chaque restaurant proposant des spécialités différentes. Les restaurants ont ainsi l’assurance d’être remplis à une période touristique de l’année plutôt creuse, tandis que les visiteurs peuvent profiter de prix inférieurs de 30 à 40 % à ceux habituellement pratiqués dans les mêmes restaurants.

Pour Prague, ces prix s’étendent de 10 euros pour une dégustation de base comprenant un plat et une boisson à 24 euros pour trois plats et une demi-bouteille de vin.

Autre nouveauté pour cette année, la mise en place chaque samedi d’un minibus baptisé « bus miam-miam » (« Mňam bus » en tchèque). Pavel Maurer en explique le principe :

« C’est quelque chose que nous essayons pour la première fois. Je comparerais le principe de ce « bus miam-miam » à celui du Tour de France cycliste ou à un voyage organisé. Notre objectif est de transporter un groupe d’une trentaine de personnes et de les emmener en l’espace de trois heures faire le tour de trois grands restaurants à Prague. Dans chacun de ces restaurants elles recevront deux plats différents, tout cela bien entendu en portions de dégustation. Entre-temps elles pourront également goûter une bière spéciale ou un vin particulier, et elles seront reçues dans chaque restaurant par le chef cuisinier qui leur présentera les plats préparés. »

Le prix d’une telle excursion en « bus miam-miam » s’élève à près de 2 000 couronnes (80 euros), une somme qui n’est pas forcément à la portée de toutes les bourses, même à Prague, comme en convient Pavel Maurer :

Mňam bus, photo: CTKMňam bus, photo: CTK « Cela peut effectivement sembler relativement cher, mais nous-mêmes sommes surpris de constater que les cinq samedis où nous proposons ce « miam bus » sont déjà en grand partie réservés. D’un autre côté, 2 000 couronnes, c’est aussi le prix par exemple d’une nouvelle paire de chaussures, et ce que nous proposons, c’est de la haute gastronomie. Nous considérons donc que c’est plutôt un bon investissement pour les vrais amoureux de gastronomie. »

Le Grand Restaurant Festival s’achèvera le 15 février. Pour plus de détails et de renseignements : www.grandrestaurantfestival.cz.

18-01-2011