"Grand-mère", le livre de Bozena Nemcova a 150 ans

30-12-2004

Il y a 150 ans, Bozena Nemcova publiait son livre "Grand-mère", ouvrage fondamental de la littérature tchèque.

'Grand-mère''Grand-mère' "Il y longtemps, bien longtemps que, pour la dernière fois, je contemplai ta physionomie calme et si douce ; que je te baisai sur tes joues pâles et ridées; que je me mirai dans tes yeux bleus qui reflétaient tant de bonté et tant d'amour!" En écrivant cette introduction de son livre Bozena Nemcova ne pouvait pas savoir que ce récit deviendrait un pilier sur lequel s'édifierait la littérature tchèque moderne. Brossant le portait idéalisé de sa grand-mère, elle a créé aussi un idéal de la sagesse, de l'intégrité et de l'amabilité populaire. Les rapports de Bozena avec sa mère n'étant pas très chaleureux, elle a investi d'autant plus d'affection dans ses rapports avec cette vieille femme qui savait si bien comprendre le coeur des gens.

Bozena Nemcova écrit ce livre au début des années cinquante du XIXe siècle, donc à l'époque très difficile de sa vie. Minée par la misère et la maladie, elle fait resurgir avec toute la force de son désespoir l'image de son enfance, cette évocation d'un bonheur dont on jouit presque sans s'en rendre compte et qu'on ne saura apprécier vraiment qu'après avoir subi les épreuves de la vie. Les gens de la campagne tchèque, leurs vies, leur travail, leurs plaisirs et même leurs chagrins sont adoucis et embellis dans le livre par l'aura d'un souvenir heureux. L'amour de la nature et de la vie rustique qui apparente Bozena Nemcova à George Sand, ont fait de ce récit une chronique des saisons, aussi, où l'on trouve souvent des descriptions minutieuses et poétiques des coutumes à jamais disparues. Et tout cela est écrit d'une langue simple et riche à la fois. De nombreuses expressions et locutions du livre sont entrées non seulement dans la langue littéraire, mais aussi dans la langue parlée.

150 années après sa parution "Grand-mère" reste un des livres les plus connus sinon les plus lus. Il a été publié en plus de 350 éditions, mais les jeunes Tchèques ne le lisent pas beaucoup. On trouve, cependant, le chef d'oeuvre de Bozena Nemcova dans la majorité des bibliothèques. Il s'est classé cinquième dans l'enquête "Mon livre" organisée par l'Union des libraires tchèques où il n'a été devancé que par Harry Potter, Le Seigneur des anneaux, la Bible et Saturnin, roman humoristique de Zdenek Jirotka. Grand-mère continue aussi à inspirer les artistes: trois fois porté à l'écran, le livre a été adapté pour le théâtre et remanié en comédie musicale. Il en existe aussi de nouvelles versions parfois humoristiques parfois vulgaires. Un congrès littéraire lui sera consacré en été 2005.

Bozena Nemcova est née dans un milieu germanisé. Patriote ardente, elle a choisi, pour écrire, le tchèque, langue d'un peuple considéré comme inférieur, mais aussi une langue qui renaissait à la vie littéraire, qu'il fallait réformer, restaurer, réinventer. "Grand-mère" peut être considéré également comme un manuel du tchèque, une source intarissable d'un langage simple, expressif et poétique et aussi comme une leçon unique de l'art de la narration.

30-12-2004