Gipsy.cz revient avec un nouvel album et taille un costard à Jiří Čunek

11-06-2008

Sortie du deuxième album du groupe formé autour du rappeur Gipsy, un album intitulé Reprezent, dans lequel sont à nouveau mélangés de la musique traditionnelle tzigane et du rap. Ce mélange original avait fait de leur premier disque un succès. Dans ce deuxième opus, il est aussi question de politique.

Qu’on aime ou pas la musique de Gipsy.cz, une chose est sûre, Radoslav Banga, alias Gipsy, est une bête de scène. Il réussit même à faire danser la salle lors d’un concert privé réservé à la presse... Gipsy, c’est l’inventeur du hip hop tzigane, ou en tout cas l’un des précurseurs. L’idée de mélanger les genres est venue naturellement, comme il l’explique lui-même :

« C’est une idée qui nous est venue sur scène, de manière naturelle, quand nous nous sommes rencontrés il y a trois ans lors d’un concert avec Vojtěch le violoniste. Nous avons expérimenté en faisant chacun ce qu’on connaissait le mieux et en fin de compte on a créé quelque chose, un son unique qui n’existait pas encore, mais c’était naturel pour nous, ce n’était pas une idée, peut-être plus un hasard. »

Et le hasard fait plutôt bien les choses, un disque d’or pour le premier album, Romano Hip-Hop, des concerts jusqu’en Corée du Sud et dans des festivals prestigieux comme celui de Glastonbury. Přemysl Štěpánek, de la maison de disques Indies records, chez qui vient de sortir ce deuxième album :

« On ne peut jamais dire si ça a déjà été fait avant, mais en tout cas une chose est sûre : tous les échos que nous avons, de tous les coins de la planète, sont positifs et tout le monde nous dit que c’est un produit original. Ça confirme que ce n’est pas original seulement pour la République tchèque mais aussi pour le reste du monde. »

GipsyGipsy Gipsy.cz est un groupe formé par des musiciens roms et fiers de l’être. Plusieurs des chansons sont en langue romani, le racisme est un des thèmes récurrents du deuxième album. Le violoniste du groupe, Vojtěch Lavička, est très engagé pour la cause des Roms en République tchèque, Gipsy lui-même a été nommé ambassadeur du pays dans le cadre de l’année européenne pour l’égalité des chances. De politique il est aussi question dans ce nouvel album, avec une chanson très remarquée sur le vice-premier ministre tchèque, Jiří Čunek. Explications de Gipsy :

Jiří ČunekJiří Čunek « Jiří Čunek est un politicien local, l’un des plus controversés du pays, qui d’une certaine manière joue au niveau politique avec les opinions xénophobes d’une partie de la population tchèque. En plus, il est impliqué dans plusieurs affaires de corruption qui n’ont pas fait l’objet d’enquêtes sérieuses. Donc en tant que musiciens roms on a décidé de faire une chanson drôle sur lui, tout ça nous paraît absurde, on a donc fait une chanson absurde. »

Et même si la première version de la chanson a été un peu édulcorée, le politicien en question en prend pour son grade, comparé à Borat, « dans un pays où même Louis de Funès pourrait être ministre »...

11-06-2008