Foot : la sélection tchèque de nouveau dans la course pour l’Euro 2012

L’équipe tchèque de football a rassuré tous ses supporters cette semaine en remportant deux succès consécutifs qui lui permettent d’espérer une qualification pour les prochains championnats d’Europe, organisés dans un peu moins de deux ans en Ukraine et en Pologne. Mais cette qualification est encore loin d’être acquise.

Le capitaine Tomáš Rosický est la pièce maîtresse du jeu des Tchèques, photo: CTKLe capitaine Tomáš Rosický est la pièce maîtresse du jeu des Tchèques, photo: CTK Une victoire 1-0 à Prague contre l’Ecosse vendredi et une victoire 2-0 mardi contre le Liechtenstein : six points en deux rencontres et une semaine bien remplie pour la Reprezentace qui est désormais deuxième de son groupe, derrière l’Espagne mais devant l’Ecosse et surtout devant la Lituanie contre laquelle elle avait perdu lors de son entrée dans la compétition.

Ces deux derniers matchs ont semble-t-il permis à l’équipe tchèque de s’organiser. Après les départs de Nedvěd et Poborský et depuis son retour de blessure, il est évident que le capitaine Tomáš Rosický est désormais la pièce maîtresse du jeu des Tchèques, bien épaulé par le Girondin Jaroslav Plašil. Mardi soir, c’est lui, le numéro 10, qui a fait la dernière passe sur les deux buts des deux jeunes attaquants. D’abord à Tomáš Necid, qui a placé une belle frappe de vingt mètres sous la barre transversale :

'Le premier but que j'ai marqué nous a permis de jouer plus calmement', photo: CTK'Le premier but que j'ai marqué nous a permis de jouer plus calmement', photo: CTK « On avait comme consigne de frapper de loin, parce qu’ici les ballons partent un peu dans tous les sens et sont très difficiles à contrôler pour les gardiens. C’est vrai que ça s’est bien passé. Nos adversaires n’ont pas seulement défendu et ont aussi essayé de faire le jeu. Le premier but que j’ai marqué nous a permis de jouer plus calmement. On aurait pu en marqué plus mais je pense qu’on a gagné un bon match. »

Le deuxième but a été inscrit par Václav Kadlec, qui est devenu à 18 ans le plus jeune joueur de l’histoire à marquer en équipe nationale.

Le deuxième but a été inscrit par Václav Kadlec, photo: CTKLe deuxième but a été inscrit par Václav Kadlec, photo: CTK Avant cela, les Tchèques s’étaient fait quelques frayeurs en début de partie, notamment sur deux actions des frères Stocklasa, fils d’immigrés tchèques au Liechtenstein…

Les Tchèques ne sont pas parvenus à se qualifier pour la dernière coupe du monde ; ils aimeraient bien se consoler avec l’Euro en parvenant à sortir de leur groupe de qualification, le groupe I, dans lequel l’Espagne fait évidemment figure de grand favori.

Les champions d’Europe et du monde en titre, qui ont battu les Ecossais 3-2 mardi seront les prochains adversaires de l’équipe de Tomáš Rosický, en mars prochain. Le premier de chaque groupe sera automatiquement qualifié ; les deuxièmes disputeront des matchs de barrage.