Fin de la deuxième chaîne en analogique de la Télévision tchèque

01-10-2008

ČT2, la deuxième chaîne du service public, n’est plus diffusée en analogique, sur une partie du territoire tchèque, depuis le 1er octobre. Le véritable passage à la TNT vient donc de commencer en Tchéquie. Pour l’instant, il ne s’agit que de deux émetteurs, mais les autres vont suivre.

Certains téléspectateurs ont pu être surpris, le matin du 1er octobre, en voulant regarder la deuxième chaîne de la Télévision tchèque. Ils n’avaient pas de signal, dans le cas où ils ne disposaient que d’une réception analogique. En effet, deux émetteurs, Cukrák qui couvre Prague et une grande partie de la Bohême centrale, et l’émetteur de la Bohême du Sud ont arrêté la diffusion de ČT2 en analogique (cela concerne dans les deux millions et demi de téléspectateurs). Bien que la TNT puisse être captée par la moitié des foyers tchèques, mais à titre expérimental jusqu’à maintenant, c’est ce 1er octobre que le passage au numérique commence réellement. Les foyers qui se sont équipés de décodeurs TNT peuvent maintenant capter sur le même canal, mais en numérique, toutes les chaînes du service public, donc les deux généralistes ČT1, ČT2, la chaîne d’informations ČT24 et la chaîne sportive ČT4. Mais les Tchèques sont-ils bien informés sur le passage au numérique, de la nécessité de se procurer un décodeur TNT, éventuellement un téléviseur capable de capter la TNT, de régler son antenne dans certains cas ? Ladislav Šticha, porte-parole de la Télévision tchèque, nous informe sur ce que le service public a fait pour l’information du citoyen :

« La Télévision tchèque utilise toutes les formes possibles d’information. Il s’agit de reportages, de commentaires, de spots, de pictogrammes informant les téléspectateurs concernés sur le passage au numérique. Nous avons mis en service un numéro de téléphone spécial et nous avons un site web spécialement consacré à ce sujet. Les informations apparaissent sur notre télétexte, dans la presse et les autres médias. Nous avons aussi envoyé des tracts d’information dans certaines régions. Concrètement à Prague et en Bohême du Sud, il s’agissait d’un million de tracts. »

La Radio tchèque a également été touchée par l’arrêt de ČT2 en analogique. A partir du 1er octobre, elle peut diffuser sept de ses programmes sur le réseau numérique de la Télévision tchèque, ce qui représente une forte amélioration de l’écoute. ČT2 s’éteint la première du fait que ce sont ses canaux plus adaptés qui sont utilisés pour le numérique. Le 25 septembre, le principal émetteur de Prague, celui de Žižkov, suivra et tous les autres ensuite selon le calendrier établi par le gouvernement. En 2010, 95 % du territoire sera couvert par la TNT. La diffusion analogique sera totalement reléguée au passé en 2012. Cette révolution technologique fait l’aubaine des vendeurs de matériel électronique : les décodeurs TNT se vendent comme des petits pains et beaucoup de petits commerces ont déjà épuisé leurs stocks.

01-10-2008