Festival Bonjour Brno : cinéma, littérature, musique, mais aussi pétanque et dégustations

09-04-2010

Le festival de la culture française Bonjour Brno bat son plein. Alors que le festival entame sa deuxième phase Cyril Delalande, son directeur, rappelle l’origine de l’événement.

 « Le festival Bonjour Brno a été créé pratiquement après la création de l’Alliance française à Brno, soit en 1992. Le festival fête ses seize ans. Il est né du constat qu’il fallait faire découvrir la culture française et francophone contemporaine. Beaucoup de gens s’arrêtent à la culture des années 1950 ou 1960, très peu connaissent en détail la culture actuelle. On commence toujours aux environs du 20 mars, avec la Journée de la francophonie. On essaye de présenter un large éventail d’événements au plus large public. C’est toujours accessible aux non-francophones. »

Vous avez le temps de déployer cette vision, puisque ça dure un mois. Ça a commencé le 24 mars et ça s’achèvera le 27 avril. Qu’est-ce que les habitants de Brno ont pu découvrir jusqu’à présent ?

Cyril Delalande, photo: www.gjs.czCyril Delalande, photo: www.gjs.cz « Tout d’abord un événement exceptionnel a été la venue du festival les Transmusicales de Rennes pour deux jours de découverte de musiques de la région de Rennes, au club Fleda à Brno. C’est un événement qui s’inscrivait en plus dans les 45 ans du jumelage entre Rennes et Brno. C’était vraiment un gros projet sur lequel on a travaillé pendant 4-5 ans. Il a permis de faire venir un des plus grands festivals de musique dans la ville de Brno. »

Je crois savoir qu’il y a également eu des conférences...

 « Oui. Beaucoup de conférences... Dans le cadre de la Francophonie, nous avons accueilli un auteur tchadien, Koulsy Lamko... »

Que les Praguois ont pu découvrir d’ailleurs auparavant...

Koulsy LamkoKoulsy Lamko « Voilà. C’est le résultat d’un partenariat avec l’association Nous sommes tous Africains. C’est un auteur qui a pu présenter au public – très intéressé d’ailleurs, il y a eu beaucoup de questions – l’état du théâtre africain, la création théâtrale au niveau de l’écriture, la condition de la création artistique et littéraire en Afrique et au Tchad. »

Qu’est-ce que les habitants de Brno vont pouvoir découvrir à partir de ce vendredi ? Jeudi soir a débuté un festival de cinéma...

 « Oui, jeudi nous avons ouvert ce qu’on appelle le Festival du film français, avec le film Un prophète. Sept films seront projetés au Kinoart jusqu’à dimanche, dont deux films qui sont prêtés par l’IFP et sont en-dehors de la distribution normale des films. »

Côté divertissement, vous organisez également un tournoi de pétanque.

 « C’est le fameux tournoi de pétanque qui existe depuis que le festival existe, je crois. On espère que le temps soit aussi bon qu’actuellement. Je peux inviter tous les habitans de Brno à venir au parc de Lužánky. C’est très bon enfant, l’idée c’est de fêter un peu le printemps, car en général, il fait toujours beau pour la pétanque de Bonjour Brno. »

J’ai l’impression que les Tchèques raffolent de la pétanque, qu’il y a eu un petit boom de la pétanque en République tchèque ces dernières années...

Le tournoi de pétanque dans le parc de Lužánky, photo: http://novy.pohar.cz/Le tournoi de pétanque dans le parc de Lužánky, photo: http://novy.pohar.cz/ « Il y a un même un gros boom. Rien que pour la ville de Brno, on a onze clubs de pétanque. C’est énorme avec des salles qui se construisent pour faire la pétanque en intérieur pendant les mois d’hiver. Nous avons même des champions de pétanque dans la ville de Brno qui travaillent régulièrement avec l’Alliance française de Brno. C’est un sport très bon esprit qui représente bien l’esprit de la francophonie, de l’ouverture aux autres et de la bonne entente. »

Pour terminer cet entretien, je rappelle que dimanche, dans Culture sans frontières, les auditeurs de Radio Prague pourront découvrir la deuxième partie de l’entretien avec Didier Daeninckx, auteur de polars français, qui était à Brno mardi dernier.

09-04-2010