Exposition : Ivan Hlinka, légende du sport tchèque, à l'honneur au Musée national

23-08-2005

Le Musée national à Prague a décidé de rendre hommage à Ivan Hlinka, légende du hockey sur glace tchèque, décédé, à 54 ans, dans un accident de la circulation le 16 août 2004. Mercredi dernier, soit un an jour pour jour après une tragédie qui avait plongé le pays dans la douleur, l'exposition intitulée « Ivan Hlinka - histoire d'une légende » a été inaugurée dans le monumental édifice qui domine la place Venceslas.

Photo: CTKPhoto: CTK Le projet est certes consacré à la vie du joueur triple champion du monde et de l'entraîneur de l'équipe nationale lors de sa victoire aux Jeux olympiques de Nagano en 1998, plus grand succès de l'histoire du hockey tchèque, mais aussi à un homme hautement respecté et apprécié du public pour son sens de l'humour et son bon sens. Commissaire de l'exposition, Vojtech Scheinost explique plus en détail ce qui attend les visiteurs jusqu'au 30 octobre prochain:

« L'exposition qui se tient actuellement est composée de deux parties principales. La première présente le hockey sur glace comme le sport auquel Ivan Hlinka a consacré toute sa vie professionnelle, tandis que la seconde est consacrée directement au personnage. Il ne s'agit pas d'une exposition classique, mais plutôt d'un hommage rendu à un homme passionné de hockey mais qui avait aussi des centres d'intérêt multiples comme la peinture. Les visiteurs peuvent donc voir défiler devant eux l'histoire de toute sa vie, depuis sa naissance jusqu'à son départ prématuré. »

Jiri Paroubek et Libena Hlinkova, photo: CTKJiri Paroubek et Libena Hlinkova, photo: CTK C'est la veuve d'Ivan Hlinka, Libena, qui a prêté au musée la plupart des articles exposés. On y trouve donc, par exemple, de nombreuses photos retraçant sa formidable carrière du joueur couronnée de 256 apparitions sous le maillot de l'équipe nationale. Un maillot frappé d'un numéro que les nombreux amateurs de hockey connaissent tous en République tchèque, toutes générations confondues. Car le « 21 » d'Ivan Hlinka, à Prague, c'est comme le n° 10 de Michel Platini ou de Zinédine Zidane en France. Et justement, l'une des principales attractions de l'exposition, ce sont trois maillots certes tous avec un n° 21 dans le dos, mais pourtant bien différents. Précisions du commissaire, Vojtech Scheinost :

« Il y a le célèbre maillot frappé du n° 21 que portait Ivan en sélection et dont se souviennent les témoins de l'époque grâce aux reportages télévisés, mais il y a également celui de Robert Reichel, son successeur avec le même numéro, et, enfin, il y a un n° 21 plus triste, c'est le pull-over noir avec lequel les joueurs de l'équipe nationale se sont faits photographier juste après sa mort et avant la Coupe du monde disputée en septembre pour honorer sa mémoire. »

23-08-2005