Exposition de photographies d'Olga Havlová au café Lucerna

19-10-2010

Il y a vingt ans, Olga Havlová, l’épouse de l’ancien président Václav Havel, fondait à Prague Le Comité de bonne volonté – Výbor dobré vůle. Cette première organisation caritative dans le pays avait pour le but d’apporter un soutien aux personnes souffrant d’un handicap physique ou mental, aux personnes discriminées, âgées, vivant dans la solitude, dans la détresse… Pour célébrer le 20e anniversaire du Comité de la bonne volonté, une exposition de photographies consacrée à Olga Havlová et à son engagement a été inaugurée au palais Lucerna, place Venceslas.

En vingt ans d’existence, Le Comité de bonne volonté - Fondation d’Olga Havlová (tel est, depuis 1992, le nom officiel de l’organisation) a distribué aux personnes défavorisées, aux associations et institutions qui les aident, plus de 640 millions de couronnes. Dana Němcová, ancienne dissidente et présidente, aujourd’hui, du Conseil d’administration du Comité de bonne volonté se souvient :

« Pour Olga, le rôle de la première dame n’était pas un simple rôle à jouer. De par sa position privilégiée, elle a obligatoirement pensé à ceux qui étaient défavorisés. Avec la fondation du Comité de bonne volonté elle, a en fait renoué avec son engagement, sous le communisme, au sein du Comité de défense des personnes injustement persécutées (VONS, ndlr). Après la révolution, l’aide que nous apportaient nos partenaires étrangers étaient massive : nous avons obtenu toute sorte d’instruments destinés aux personnes handicapées. Nous avons collecté des sommes importantes investies ensuite dans l’équipement des hôpitaux. C’était énorme… c’était magnifique… »

Photo: Zdeněk Chrapek, www.vdv.czPhoto: Zdeněk Chrapek, www.vdv.cz Une trentaine de photographies en noir et blanc sont exposées au café du Palais Lucerna, des photos d’Olga Havlová prises dans des hôpitaux, des orphelinats, des centres pour personnes handicapées. Nous la voyons entourée des lauréats du prix que le Comité décerne aux personnes qui, en dépit de leur handicap, aident les autres, nous la voyons aux côté des hommes et femmes politiques, en compagnie de Lady Diana… Or, photographier Olga Havlová était une tâche difficile. Un des auteurs des photos exposées, Ondřej Němec, raconte :

« Olga Havlová voulait documenter les activités du Comité et non pas attirer l’attention sur elle-même. Souvent, je la photographiais dans des situations où des reines, des princesses ou des sponsors étrangers offraient des dons au Comité de bonne volonté. Ces dames-là étaient des professionnelles, elles savaient s’y prendre, elles savaient comment sourire au photographe, comment s’approcher d’un enfant à l’hôpital, mais Olga, elle était toujours dans un coin, près de la porte. Elle me disait : ‘prends les enfants en photos, c’est plus important.’ Vous voyez cette photo là-bas ? Elle est avec les enfants des orphelinats invités au Château de Prague. Mais c’est eux qui voulaient avoir une photo avec elle. Une institutrice les photographiait et moi, j’en ai tout de suite profité, je me suis glissé près d’eux, je me suis agenouillé et je l’ai prise aussi. »

Photo: Zdeněk Chrapek, www.vdv.czPhoto: Zdeněk Chrapek, www.vdv.cz Vingt ans après la création du Comité de bonne volonté et presque quinze ans après la disparition de sa fondatrice, Milena Černá, la directrice du Comité, se félicite du progrès atteint par la société tchèque :

Photo: Zdeněk Chrapek, www.vdv.czPhoto: Zdeněk Chrapek, www.vdv.cz « Les personnes qui ont un handicap, physique ou social (bien que dans ce deuxième cas, ce ne soit pas encore très fréquent), peuvent participer aux prises de décisions publiques, elles peuvent influencer ce qui les touche personnellement, les aide à résoudre leurs problèmes. Cela nous permet d’éviter les impasses dans lesquelles on pourrait se retrouver parce qu’‘un expert le pense ainsi’. »

L’exposition sur les vingt années de l’existence du Comité de bonne volonté d’Olga Havlová se tient au café Lucerna, dans centre de Prague, jusqu’au 20 novembre prochain. Elle est accessible tous les jours de 10h à minuit.

19-10-2010