Eglises, musées, jardins, Radio tchèque : des portes ouvertes un peu partout ce week-end

08-06-2017

C’est un week-end bien chargé qui nous attend. De nombreux jardins et églises, mais aussi la plupart des musées et des galeries de Prague, la Radio publique tchèque ainsi que d’autres institutions encore ouvrent en effet leurs portes au public avec un programme culturel riche et varié.

1 500 lieux de culte accueillent le public

La Nuit des Eglises, photo: Adriana Krobová, ČRoLa Nuit des Eglises, photo: Adriana Krobová, ČRo Découvrir les sous-sols de différentes églises, déguster de la bière préparée selon une recette monastique du Moyen-Âge ou apprendre quelles sont les espèces d’oiseaux qui cherchent un abri dans les clochers… Ce ne sont que quelques-uns des événements parmi les plus intéressants de la neuvième édition de la Nuit des Eglises. Ce vendredi, près de 1 500 églises, monastères, chapelles, oratoires, sacristies et cryptes des quatre coins du pays ouvrent, l’espace d’une soirée, leurs portes au grand public et proposent des messes, des visites commentées, des conférences, des représentations théâtrales, des concerts, des débats et divers ateliers.

A Prague, par exemple, une « église amarrée » sera provisoirement installée sur une plate-forme flottante sur la Vltava, près du pont Charles. Cet espace peu ordinaire accueillera différents invités, dont notamment le cardinal Dominik Duka, le professeur et théologien Tomáš Halík, l’historien néerlandais Peter Morée ou le réalisateur Jiří Strach.

L’objectif de cet événement nocturne, qui a attiré l’an dernier plus de 500 000 personnes, est d'ouvrir les églises à la culture et au public. Organisateur de la Nuit des Eglises, Michal Němeček, de l’Archevêché de Prague, ajoute :

« Tout au long de son histoire, le christianisme a été lié à toute sorte de projets culturels. Il serait dommage de les garder enfermés au sein de notre petite communauté chrétienne. »

Une visite des musées peu connus

Musée de l'aviation de Kbely, photo: Dezidor, CC BY 3.0Musée de l'aviation de Kbely, photo: Dezidor, CC BY 3.0 Samedi, c’est au tour de la Nuit des musées pragois de faire découvrir au public des musées et des galeries, mais aussi des bibliothèques, et d’autres monuments en dehors de leurs heures d’ouverture habituelles. Cette quatorzième édition investira, de sept heures du soir jusqu’à une heure du matin, 79 bâtiments d’une cinquantaine d’institutions. Ceux qui ne seraient pas encore rassasiés des différentes visites guidées, concerts, conférences, ateliers, spectacles ou projections, pourront passer d’un musée à l’autre grâce à des navettes spécialement en service pour cette soirée.

Habituellement, c’est le Musée de l’aviation de Kbely qui est le plus prisé des visiteurs. Cette année, une exposition d’avions historiques, des sauts de parachutistes ou un survol de l’avion de chasse Gripen y seront organisés. Coordinatrice de la Nuit des musées pragois, Ivana Kocichová présente les autres endroits populaires :

« Parmi les institutions les plus visitées figurent aussi le Musée technique national, le Musée Náprstek des cultures asiatiques, africaines et américaines ou le Musée de la Police tchèque. Les institutions de la Faculté de médecine de l’Université Charles, qui ne participent à cet événement que pour la deuxième fois, ont également enregistré un grand succès l’an dernier. »

Le Musée national, pour sa part, ouvrira huit de ses bâtiments. Pour son directeur, Michal Lukeš, cela représente une offre très riche :

Photo: Khalil Baalbaki, ČRoPhoto: Khalil Baalbaki, ČRo « Il est possible de visiter aussi de nombreuses petites galeries, ainsi que les musées de différentes universités, etc. J’invite les visiteurs à ne pas s’empiler devant les grandes institutions dans le centre-ville et à profiter du fait que ces petits musées et galeries n’ouvrent ainsi qu’une fois par an. »

Comme de tradition, la Radio publique tchèque organise, elle-aussi, une journée portes ouvertes à l’occasion de ce deuxième samedi du mois de juin. .Les personnes intéressées pourront visiter les bâtiments et les studios de la célèbre radio, rencontrer des journalistes, des animateurs, des metteurs en scène et des techniciens, ou encore assister à différents concerts organisés devant l’entrée de l’institution.

Une balade dans des jardins d’ordinaire fermés

Le jardin de la Strakova Akademie, photo: Tomáš Adamec, ČRoLe jardin de la Strakova Akademie, photo: Tomáš Adamec, ČRo Autre événement à ne pas manquer ces samedi et dimanche : le Week-end de jardins ouverts. Même si, à la différence des autres événements évoqués, l’entrée dans certains de ces jardins n’est pas gratuite, il s’agit d’une possibilité unique de découvrir des endroits d’ordinaire fermés au public, comme le jardin de la Strakova Akademie, le siège du gouvernement tchèque. En tout, quelque 200 parcs et jardins, publics, privés ou communautaires, de toute la République tchèque participent au projet cette année et veulent promouvoir l’importance de la végétation à travers, cela va de soi, de nombreuses manifestations culturelles.

08-06-2017