Disparition inattendue du chanteur Petr Muk

25-05-2010

Petr Muk, l’un des grands personnages de la musique pop tchèque, a été retrouvé mort, ce lundi, dans son appartement praguois. On savait que le chanteur, âgé de 45 ans, souffrait de dépression. Sa mort, dont on ne connaît pas encore les causes, a pourtant pris tout le monde au dépourvu, car il vivait une période heureuse de sa carrière. La critique a très bien accueilli son dernier album paru trois jours seulement avant sa mort.

Petr Muk, photo: CTKPetr Muk, photo: CTK Il rêvait d’être sportif, et on se souviendra de lui comme de l’un des chanteurs les plus populaires dans le pays. A České Budějovice où il avait grandi, il a fondé en 1985 le groupe Ocean. Cet ensemble qui jouait de la musique néoromantique a fait sensation dans la Tchécoslovaquie socialiste. C’est sa voix, d’une couleur exceptionnelle qui ne ressemblait à celle de personne, qui était la marque de Petr Muk, observe le critique musical Vojtěch Lindaur :

« C’était une belle voix de ténor, légèrement romantique et voilée, juste pour passionner ses groupies. »

Plus tard, la voix de Petr Muk retentit dans le groupe Shalom, un projet témoignant de l’admiration pour la religion et la mystique juives. 300 000 supports vendus, et Rachel comme chanson emblématique, et un de ses plus grands tubes :

En 1997, Petr Muk se lance dans une carrière solo et sort plusieurs albums et DVD. Puis on le voit régulièrement sur la scène des comédies musicales où il campe des rôles dans Golem, Jeanne d’Arc, Galilée et d’autres encore. En 2002 et 2003, il est récompensé du titre de deuxième chanteur le plus populaire dans le pays, juste derrière Karel Gott, dans l’enquête le Rossignol tchèque.

Sa maladie – la psychose maniaco-dépressive lui était un lourd fardeau contre lequel il se battait depuis longtemps. Pour ses proches et amis, il n’avait pourtant aucune raison de céder. Il se réjouissait du succès de son album paru vendredi dernier et baptisé « Dans le labyrinthe des jours. » Encore dimanche soir, il était dans le public applaudissant le groupe américain Kiss à l’O2 Arena, à Prague. Le lendemain matin, la mort l’a emporté, en pleine forme artistique, au milieu des préparatifs d’un comeback de son premier groupe Ocean, et d’une tournée pour la promotion de son album qui restera le dernier qu’il ait sorti.

25-05-2010