Deux jours de deuil pour la Pologne

14-04-2010

Deux journées de deuil seront respectées en République tchèque, samedi et dimanche prochains, en mémoire des victimes du crash aérien qui a entraîné la mort du couple présidentiel et de plusieurs dizaines de hauts responsables polonais, samedi dernier, à Smolensk, en Russie. La décision a été annoncée par le gouvernement, mardi.

Varsovie, photo: CTKVarsovie, photo: CTK Les funérailles du président polonais se tiendront pendant toute la durée du week-end : après une cérémonie nationale à Varsovie, samedi, l’enterrement de Lech Kaczynski et de son épouse aura lieu, dimanche, à Cracovie. Dans le même temps, leurs voisins tchèques respecteront donc, eux aussi, deux jours de deuil, comme l’a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Jan Kohout :

Jan Kohout, photo: CTKJan Kohout, photo: CTK « Nous invitons tous les Tchèques à observer une minute de silence ce samedi à midi. La tragédie des Polonais est aussi une tragédie pour nous. Par ailleurs, samedi et dimanche, les drapeaux sur les bâtiments des institutions publiques et administratives seront mis en berne. »

Outre ces témoignages traditionnels de solidarité, d’autres mesures ont également été prises afin de rendre hommage le plus dignement possible aux victimes. La Télévision tchèque modifiera ainsi ses programmes et, comme en Russie, diffusera « Katyň », le film d’Andrzej Wajda traitant du massacre du même nom. Certaines manifestations culturelles ont, elles, été annulées ou reportées. Tout en n’empêchant pas leur tenue, comme cela avait d’abord été envisagé, le ministre des Affaires étrangères a toutefois appelé à une certaine retenue :

Photo: CTKPhoto: CTK « Le gouvernement conseille aux organisateurs de toutes les manifestations culturelles et sportives de réfléchir aux moyens les plus appropriés permettant d’honorer la mémoire des victimes de la catastrophe aérienne. »

Dans l’immense majorité des cas, une minute de silence sera donc respectée dans tous les stades et salles de sport du pays, samedi et dimanche. Une minute de recueillement qu’envisage également d’observer la société des transports en commun à Prague en interrompant son trafic samedi sur le coup de midi.

Václav Klaus, photo: CTKVáclav Klaus, photo: CTK Enfin, le président tchèque, Václav Klaus, qui considérait Lech Kaczynski comme « un véritable ami », a confirmé qu’il sera à la tête d’une délégation qui se rendra en Pologne pour les cérémonies du week-end. La composition et l’importance de cette délégation devraient toutefois être limitées en raison du nombre important de personnalités du monde entier attendues à Varsovie et à Cracovie.

14-04-2010