Deux bonnes notes pour Prague

19-02-2010

Prague s’est vue octroyer de bonnes notes par plusieurs institutions internationales. Selon la Fédération automobile internationale, Prague occuperait la quatrième position dans le top ten des transports urbains en commun. Eurostat, l’office européen des statistiques, révèle quant à lui que Prague est une des régions les plus riches au sein de l’Union européenne.

Le métro, le tramway et le bus. Tels sont les moyens de transport en commun que l’on peut trouver à Prague. Selon les commissaires de la fédération en question qui ont testé leur qualité et leur accessibilité, il n’y a que Munich, Helsinki et Vienne où le système de transport en commun est meilleur.

C’est notamment la politique des prix, s’appuyant sur une variété de tickets disponibles et sur un système d’abonnements diversifié, qui a été appréciée dans cette enquête. Le fait qu’il existe plusieurs possibilités de se procurer ces tickets constituait un autre atout : outre l’achat « classique » en kiosque ou dans des distributeurs, on peut le faire par internet ou en envoyant un SMS.

Un autre atout, fortement apprécié par les Pragois eux-mêmes et par les experts, est le dense réseau de transports qui dessert la capitale pendant toute la nuit, soit treize lignes de bus et neuf lignes de tramways, tandis que le métro ferme à minuit et ouvre à 5 heures du matin.

Un nombre insuffisant d’escaliers ou d’ascenseurs dans le métro, une liaison faible avec l’aéroport de Prague Ruzyne assurée uniquement par le bus : tels sont aux yeux de la fédération, qui a testé au total vingt-trois capitales, les aspects négatifs des transports en commun de Prague.

La deuxième bonne note a été donnée à Prague par Eurostat qui a fait une évaluation des différentes régions européennes, sur la base du PIB par habitant en standards de pouvoir d’achat. Londres se retrouve en tête de ce hit-parade, mais Prague occupe la position de la « cinquième région la plus riche de l’Union européenne ».

19-02-2010