Des soldats tchèques supplémentaires en Afghanistan?

03-12-2009

Faut-il envoyer des soldats supplémentaires en Afghanistan et si oui combien ? C’est la question sur laquelle vont devoir s’entendre les différents partis politiques tchèques – ou ne pas s’entendre. Au début de l’année, après bien des difficultés, les députés avaient finalement approuvé un plan qui prévoyait pour l’année prochaine la présence de 535 soldats tchèques.

Le ministre de la Défense, Martin Barták, aimerait pouvoir envoyer quelques dizaines d’hommes en renfort :

« Concrètement, le gouvernement pourrait proposer ce qui a déjà été avalisé par le parlement mais qui n’a pas encore été réalisé, à savoir l’envoi d’un système radar de type ARTHUR avec une équipe d’environ 35 personnes ainsi que l’envoi d’instructeurs supplémentaires pour former les soldats de l’armée nationale afghane. »

Mais le nerf de la guerre reste évidemment l’argent et le parlement est en plein débat sur un budget 2010 qui s’annonce désastreusement déficitaire. Pour le député ODS Jan Vidím, qui préside la commission parlementaire pour la défense, il est difficile de discuter de potentiels soldats supplémentaires tant que le budget de l’armée tchèque n’est pas définitivement établi. Un budget qui pourrait être réduit de plus de 10%.