Des secouristes tchèques ont acheminé une aide humanitaire à Bam

12-01-2004

Après un voyage de 10 jours long de 5750 kilomètres, un convoi de trois véhicules et neuf secouristes tchèques est arrivé dans la ville iranienne de Bam ravagée par le tremblement de terre.

La ville iranienne de Bam après le tremblement de terre, photo: CTKLa ville iranienne de Bam après le tremblement de terre, photo: CTK Le séjour de secouristes tchèques se durera 10 jours. Ils y remplacent des membres de l'association L'Homme en détresse arrivés sur les lieux de la catastrophe parmi les premiers. Les secouristes arrivés tard dans la soirée de vendredi à Bam y ont acheminé notamment dans une centrale de production de l'électricité, du matériel sanitaire et des installations de traitement de l'eau. Au total 5 tonnes d'aide humanitaire seront distribuées directement aux victimes de la catastrophe ayant fait près de 40 000 morts. Une partie du matériel sanitaire sera offerte à l'hôpital de campagne ukrainien.

Un grand avantage sont des véhicules tout-terrain capables d'arriver jusqu'aux hameaux les plus isolés. Les groupes qui partent sur le terrain sont dirigés par un instructeur de la Croix rouge et une infirmière de la base chimique de Liberec. D'autres membres de la mission aident à édifier l'infrastructure sociale nécessaire pour les survivants. La plupart des secouristes tchèques ont une expérience acquise lors des interventions précédentes après les tremblements de terre en Turquie et à Taiwan. Des soldats de la base chimique de Liberec qui font partie de la mission avaient opéré au Koweït. Un étudiant d'études orientales de Prague sert d'interprète. Le travail de la mission tchèque à Bam est facilité par les membres du Croissant rouge qui ont apporté une aide précieuse lors du passage par l'Iran.