Cinéma : les subventions publiques accordées aux productions étrangères ont des retombées positives sur l’économie

Le Fonds tchèque pour la cinématographie vient de publier les chiffres concernant les productions étrangères dans le pays. En 2018, l’Etat a déboursé en tout plus de 800 millions de couronnes – 32 millions d’euros – en subventions ou crédit d’impôt accordés aux sociétés qui viennent tourner ici. Un investissement qui semble rentable, si l’on en croit le ministère de la Culture et les producteurs locaux.

Photo : Gerd Altmann, Pixabay / CC0Photo : Gerd Altmann, Pixabay / CC0 Photo : Ingo Kramarek, Pixabay / CC0Photo : Ingo Kramarek, Pixabay / CC0 Un investissement rentable avant tout parce qu’on estime que cinq milliards de couronnes – 200 millions d’euros – ont été dépensées en tout en République tchèque par ces sociétés de production étrangère lors des tournages réalisés l’année 2018. Cela représente une augmentation d’environ 40% par rapport à l’année précédente.

En l’état actuel des choses, Prague rembourse 20% des sommes dépensées sur place pour les besoins de la production. Ce pourcentage pourrait à l’avenir passer à 25%, une augmentation bientôt à prévoir selon le ministre de la Culture Antonín Staňek :

« Cela se fera en fonction de l’évolution du marché, et il faudra prendre des décisions en conséquence. Si nous décidons de modifier la réglementation en vigueur actuellement, alors il nous faudra trouver des moyens financiers. »

Photo illustrative : stokpic, Pixabay / CC0Photo illustrative : stokpic, Pixabay / CC0 Modifier la réglementation actuelle : une conséquence de la concurrence impitoyable qui existe entre les pays de la région pour attirer les producteurs étrangers. En Hongrie, ceux-ci peuvent prétendre à se faire rembourser jusqu’à 30% de leurs dépenses sur place.

Pour les sociétés tchèques habituées à coproduire au niveau international, la République tchèque possède un avantage sur la concurrence : le savoir-faire. Pour Radomír Dočekal, de Milk and Honey Productions, il n’y a pas besoin de faire venir des équipes pour tourner ici – tous les postes peuvent être occupés par de la main d’œuvre locale.

Parmi les plus grosses productions récentes ici, on trouve notamment la série américaine Knightfall, avec un budget important, souligne le journaliste Vojtěch Rynda :

Vojtěch Rynda, photo : ČTVojtěch Rynda, photo : ČT « Pour les besoins de ce tournage, différents artisanats locaux ont été mis à contribution, que ce soit pour les armes, les costumes historiques, les armures et d’autres domaines encore dans lesquels les Tchèques ont une excellente réputation. Une grande quantité de gens a pu être embauchée sur ce projet. »

Productions et tourisme asiatique

Attirer les producteurs étrangers serait un investissement rentable également en raison des retombées sur le tourisme que peuvent avoir des films ou des séries à succès. Ce fut le cas d’un film chinois, Somewhere Only We Know, tourné à Prague en 2015.

Film Somewhere Only We Know, photo : YouTubeFilm Somewhere Only We Know, photo : YouTube Avant cela, une série coréenne intitulée Les amants à Prague avait boosté le tourisme asiatique en Tchéquie, comme le rappelle Pavel Berčík de la société Film kolektiv :

« Cette série avait connu un tel succès en Corée que cela a même eu pour conséquence l’ouverture d’une ligne aérienne directe entre Séoul et Prague. Avec le temps, les Chinois ont aussi découvert Prague et ils sont de plus en plus nombreux à venir. »

Des touristes asiatiques de plus en plus nombreux à Prague également pour se marier, comme leurs acteurs préférés.