Cérémonie du souvenir d'anciens prisonniers de Buchenwald

11-04-2006

Le 11 avril est la Journée internationale des prisonniers politiques, instituée à la mémoire du courage des prisonniers du camp de concentration de Buchenwald qui ont réussi à le libérer encore avant l'arrivée de l'armée américaine. Une cérémonie du souvenir d'anciens prisonniers de Buchenwald a eu lieu au siège du ministère de la Défense.

Photo: CTKPhoto: CTK Lorsque le 11 avril 1945, les armées américaines sont entrées au camp de Buchenwald, ils y ont trouvé quelques 20 000 prisonniers vivants. Bien que Buchenwald n'ait pas été un camp d'extermination, plus de 50 000 prisonniers de l'Europe toute entière, dont des prisonniers politiques et des Juifs, y ont trouvé la mort. Depuis 1937, date de la création de Buchenwald, d'abord pour les antifascistes allemands, 231 000 résistants d'Europe - de France, d'Italie, de Pologne, d'Ukraine, et du Protectorat de Bohême-Moravie, y ont été concentrés. Parmi les 700 Tchèques déportés ici, il y avait l'écrivain et peintre Josef Capek, le journaliste Ferdinand Peroutka, le maire de Prague Petr Zenkl et le ministre des gouvernements tchécoslovaques, Ivan Markovic. Buchenwald s'est inscrit dans l'histoire par un courage exceptionnel des prisonniers. L'un d'entre eux, Mila Moulis, s'en souvient :

Photo: CTKPhoto: CTK « Je me souviens comme si c'était aujourd'hui de cette journée ensoleillée du 11 avril 1945. Personne ne peut oublier les années d'emprisonnement qui nous ont influencées pour toute la vie. Déjà à la fin de 1944, les trains venant d'Auschwitz ont transporté à Buchenwald des prisonniers plus morts que vifs. Le fait que nous étions encore 20 000 survivants, le 11 avril, nous le devons à une solidarité exceptionnelle qui s'est créée entre nous. Les prisonniers sont parvenus à former une organisation clandestine, s'emparer des armes et libérer le camp encore avant l'arrivée des Américains, ce qui a sauvé la vie à des centaines d'hommes et aussi à 800 enfants déportés à Buchenwald. Deux jours avant le 11 avril, les SS ont dressé une liste de 47 principaux prisonniers politiques qui devaient être liquidés. Ces condamnés à mort ont été, eux-aussi, sauvés par d'autres prisonniers. La libération du camp a été achevée dans l'après-midi du 11 avril 1945. L'horloge de Buchenwald indique 15 heures, l'heure précise de l'arrivée de la liberté. »

Le 19 avril 1945, les prisonniers de Buchenwald déjà libres se sont rassemblés pour la dernière fois sur la place des appels. Dans toutes les langues des présents, ils ont juré, sur le serment de Buchenwald, de ne jamais oublier les huit millions et demi d'hommes qui sont passés pendant la guerre par les camps et prisons nazis. Ce même serment a été lu à la cérémonie du souvenir, ce mardi, à Prague...

11-04-2006