Capitaine Etc., un groupe genevois de chanson française raconte ses histoires au public tchèque

04-08-2015

La mer, le bateau, le voyage… Ces quelques mots peuvent suffire pour présenter Capitaine Etc., un groupe genevois de chanson francophone, qui effectue cette semaine sa première tournée en République tchèque. Avec quatre concerts à Prague, mercredi et samedi, au festival Prázdniny à Telč jeudi, puis à Jihlava vendredi, Capitaine Etc. « vous embarquera, dixit ses auteurs, dans une croisière peu commune vers des océans qui n'existent pas encore ». Auteur-compositeur du groupe, le capitaine Guillaume Pidancet présente l’aventure des siens au micro de Radio Prague :

Capitaine Etc., photo: Fabien Espinasse / Archives du groupeCapitaine Etc., photo: Fabien Espinasse / Archives du groupe « Capitaine Etc., nous sommes cinq musiciens : Nicolas au piano, Loïc à la trompette, Delphine au violoncelle, Jérémie à la batterie et moi qui écris, chante et joue de la guitare. »

D’où vient ce nom « Capitaine Etc. » ?

« ‘Capitaine’, c’est par rapport aux histoires de bateau, pour raconter des voyages.‘Etc.’ parce qu’il y a ce côté ‘pas assumé’. Capitaine… et cætera : un peu comme ‘Aux armes et cætera’ de Gainsbourg. C’est aussi une volonté de raconter quelque chose qui n’est pas figé. Ce n’est pas Capitaine Flam, ce n’est pas Capitaine machin, c’est vraiment un côté fier et, en fait, on ne sait pas de quoi on parle. »

Votre musique, c’est surtout la chanson française. Quelle est votre inspiration ?

« Aujourd’hui, la chanson française, cela ne veut plus rien dire. Il y a de tout. Je prends beaucoup d’inspiration des artistes qui sont morts maintenant, de Brassens et de Brel, que des vivants, dont par exemple Les Ogres de Barback ou les Têtes raides. Mais s’y manifestent même des influences qui sont complètement autres, des influences de musique de film ou influences de jazz, de blues. Je pense que ce qui est intéressant et ce que l’on essaie de faire, c’est de raconter des histoires. En racontant des histoires avec un texte, on essaie de trouver la musique qui va aussi raconter une histoire ou qui va permettre de porter l’histoire au public. »

Et pourquoi le bateau ? Pourquoi les chants de marins ?

Capitaine Etc., photo: Laura Desgalier / Archives du groupeCapitaine Etc., photo: Laura Desgalier / Archives du groupe « Pour deux raisons. D’abord parce que j’adore le bateau, je fais beaucoup de voile et je pense que le bateau a cet univers de voyage qui fait rêver. La mer et le voyage, c’est quelque chose qui a fait rêver, je pense, quasiment à tous les auteurs. Tous les écrivains ont parlé de la mer à un moment ou un autre. Et le chant de marin a ce côté rassembleur. Les marins chantaient pour se donner du courage, se donner de la force parce qu’ils avaient des manœuvres difficiles à faire qui demandaient beaucoup de physique. Notre but est alors de rassembler les gens, chanter ensemble et, en même temps, de leur raconter des histoires qui les font rêver. Et donc, on parle de la mer. »

Où peut-on donc voir et entendre Capitaine Etc. lors de ce voyage en République tchèque ?

« Alors, le mercredi 5 août, nous serons à Malostranská Beseda en concert avec Bran (un groupe franco-tchèque orienté vers la musique bretonne dans lequel figurera également Dewi Pajot, ancien chanteur du groupe qui vit désormais au Canada, ndlr). Ensuite, nous nous présenterons au festival Prázdniny v Telči le 6, nous serons à Jihlava le 7, puis le 8 nous jouerons au club Vzorkovna à Prague. »

C’est la première fois que vous êtes en tournée en République tchèque. Quelles sont vos attentes par rapport au public tchèque ?

Capitaine Etc., photo: William Gammuto / Archives du groupeCapitaine Etc., photo: William Gammuto / Archives du groupe « Déjà, nous sommes très contents de venir parce que c’est quelque chose de très beau de pouvoir faire voyager la musique. C’est vrai que c’est la première fois que l’on vient en République tchèque. Pour moi, c’est la première fois que je viens tout court en République tchèque. Même pas seulement pour la musique, c’est la première fois que je suis là. En ce qui concerne les attentes vis-à-vis du public, la première fois que nous sommes partis dans un pays qui n’était pas francophone, j’avais très peur. On était en Angleterre et je me disais que les gens n’allaient pas comprendre ce que je raconte et je me demandais s’ils allaient comprendre le plaisir des histoires. Et cela s’est finalement très bien passé. Du coup, j’ai très peu d’inquiétudes. Sachant que Bran peut avoir du succès en chantant en français en partie, je pense que les gens ici peuvent vraiment apprécier la langue sans forcément la comprendre, comme en Suisse, on peut apprécier l’espagnol ou le tchèque ou le portugais sans le comprendre, et trouver cela beau. Et donc, je pense que l’on pourra partager de bons moments de musique avec les gens sans forcément avoir le travail sur le mot mais plutôt sur la mélodie de la langue. »

Un dernier mot ?

« Il faut venir nombreux, ça va être chouette. Il n’est pas sûr que l’on revienne tout de suite, alors soyez là ! »

Pour plus d’information sur le groupe, veuillez regarder http://www.capitaine-etc.net/. Tous les concerts sont également sur facebook :
https://www.facebook.com/events/103370213342579/
https://www.facebook.com/events/450701365091227/
https://www.facebook.com/events/864078070313677/
https://www.facebook.com/events/999326093425867/

04-08-2015