Brexit : le passeport tchèque convoité par des Britanniques de plus en plus nombreux à vivre en Tchéquie

30-01-2020

Le Royaume-Uni ne sera plus membre de l’Union européenne à partir de ce vendredi 31 janvier à minuit. En Tchéquie, les citoyens britanniques vont conserver les mêmes droits que les citoyens européens pendant quelques mois encore. En attendant que ce statut soit modifié, les sujets de sa majesté sont de plus en plus nombreux à déposer une demande pour obtenir un permis de séjour permanent voire la nationalité tchèque pour simplifier les futures procédures administratives.

Photo: ČTK/AP/Kirsty WigglesworthPhoto: ČTK/AP/Kirsty Wigglesworth

Mark Child est installé à Prague depuis 1995. Il a une cinquantaine d’années et envisage de rester en Tchéquie :

« Je suis installé ici depuis près d’un quart de siècle et je compte bien prendre ma retraite ici. Avant le référendum sur le Brexit, je n’avais pas réellement songé à demander la nationalité même si cela commençait à me trotter dans la tête. Maintenant que toutes les procédures administratives risquent de se compliquer - et qu’en plus on peut tout à fait avoir la double-nationalité - cela a pris tout son sens de faire la démarche. »

Mark est devenu officiellement un citoyen tchèque ce jeudi, la veille du Brexit.

« J’ai commencé les démarches pour être naturalisé à peu près en même temps que se tenait le référendum dans mon pays. Cela a donc pris environ trois ans en tout et c’est en mars dernier que j’ai déposé tous les papiers nécessaires au ministère tchèque de l’Intérieur, où on m’a dit que cela pourrait prendre un an. C’est vrai que j’ai été ensuite un peu surpris quand j’ai reçu la confirmation de la date, qui tombe la veille du Brexit… Je ne sais pas si c’est à cause du nombre en hausse de demandes britanniques qu’ils ont décidé de tous les réunir à cette date ! »

Du côté du ministère de l’Intérieur, on constate une hausse des demandes déposées par des sujets de sa Majesté, même si on ne parle que de quelques dizaines. Ondřej Krátoška est porte-parole du ministère :

Photo illustrative: Jacqueline macou / Pixabay, CC0Photo illustrative: Jacqueline macou / Pixabay, CC0 « Le nombre de demandes de naturalisation est en hausse ces dernières années. En 2016 il n’y eu que 19 demandes. Les deux années suivantes nous avons obtenu une quarantaine de demandes et en 2019 ce chiffre est passé à 64. En ce qui concerne le changement des conditions d’obtention de la nationalité tchèque, toutes les demandes déposées avant le Brexit seront traitées comme toute demande émanant d’un citoyen de l’UE. Les demandes déposées à partir de la semaine prochaine seront traitées différemment –il faudra par exemple un permis de séjour permanent depuis cinq ans au lieu de trois ans. »

En trois ans le nombre de Britanniques installés en Tchéquie a augmenté d’un tiers. Selon les chiffres officiels du ministère de l’Intérieur, ils étaient plus de 8000 à la fin du mois dernier, dont environ 6600 avec un permis de séjour temporaire et plus de 2600 avec un permis de séjour permanent.

30-01-2020