Beroun est la ville historique pour l’année 2009

15-04-2010

La ville de Beroun, à vingt kilomètres à l’ouest de Prague, est le nouveau lauréat du titre de Ville historique de République tchèque pour 2009. Chaque année depuis 1995, la distinction, qui s’accompagne d’une dotation d’un million de couronnes, récompense le site historique protégé qui s’est le plus distingué dans l’entretien de son patrimoine. La remise du prix a lieu traditionnellement la semaine qui précède la Journée internationale des sites historiques programmée le 18 avril.

Beroun, photo: Archives de Radio PragueBeroun, photo: Archives de Radio Prague C’est la Salle espagnole du Château de Prague qui a accueilli, mardi, la cérémonie. Trois villes, sélectionnées par l’Association des sites historiques de Bohême et de Moravie, étaient encore en lice : Uherské Hradiště, en Moravie du Sud, Jilemnice, en Bohême du Nord, et Beroun, en Bohême centrale. Le président de l’Association, Petr Sedláček, a mis fin au suspens :

« Le prix pour la meilleure réalisation du programme de rénovation des réserves protégées et le titre de Ville historique 2009 sont attribués à Beroun. »

La porte de Prague, photo: Kristýna MakováLa porte de Prague, photo: Kristýna Maková Durant le XXe siècle, l’image de Beroun a beaucoup souffert de l’industrialisation poussée et des démolitions de nombreux bâtiments historiques. Ceux qui l’ont connue avant 1989 n’arrivent pas à croire que c’est cette même ville de Beroun qu’ils peuvent apprécier aujourd’hui. C’est ce qu’a indiqué son maire, Jiří Besser, lors de la cérémonie, tout en se félicitant du fait que cette distinction récompense les dix-sept années de travaux de restauration menés :

Jiří BesserJiří Besser « Je voudrais remercier tous ceux qui ont pris part à la renaissance de Beroun après sa dévastation socialiste. Je voudrais aussi remercier tous ceux qui nous ont aidés à reconstruire la ville après les inondations catastrophiques de l’été 2002. J’accepte ce prix avec joie et humilité car notre potentiel historique ne peut égaler celui de villes comme Telč ou Kutná Hora. Nous avons toutefois l’immense opportunité de pouvoir nous laisser guider par le slogan auquel nous sommes en train de donner vie : Beroun, ville royale moderne. »

Beroun est une ville de 17 000 habitants située sur le confluent des rivières Litavka et Berounka. Sa première mention écrite remonte à 1265. Un système de remparts édifié au XIIIe siècle la range parmi les villes fortifiées d’Europe. Beroun est aussi une ville royale grâce à un décret de 1303 qui lui garantissait les mêmes droits d’administration que ceux dont bénéficiait alors la Vieille ville de Prague.

Le Karst tchèque, photo: Petr Vodička, CC BY-SA 3.0 UnportedLe Karst tchèque, photo: Petr Vodička, CC BY-SA 3.0 Unported Beroun est le point de départ de deux réserves naturelles protégées : le Karst tchèque et les forêts de Křivoklát. Elle est aussi un important centre de l’industrie légère : sa nouvelle zone industrielle est le siège de sociétés comme Heidelberg Ciment, groupe qui compte parmi les premiers employeurs du pays. Beroun est jumelé avec les villes de Rijswijk, aux Pays-Bas, de Goslar, en Allemagne, et de Brzeg, en Pologne. Trois villes qui l’ont aussi beaucoup aidé après les inondations de 2002.

Le maire de Beroun, Jiří Besser, n’a pas manqué d’inviter tous les intéressés à venir visiter la ville :

Le grand marché de céramique et de poterie à Beroun, photo: Magdalena HrozínkováLe grand marché de céramique et de poterie à Beroun, photo: Magdalena Hrozínková « Venez quand vous voulez, mais si je peux vous recommander les meilleurs moments, l’échéance la plus proche est celle des 8 et 9 mai, où l’on organisera les marchés printaniers, puis ce sera le deuxième week-end de septembre, avec, pour la quatorzième fois déjà cette année, le grand marché de céramique et de poterie. »

Les traditionnels marchés de céramique de Beroun, qui renouent avec la production médiévale qui a fait la réputation de la ville, seront aussi l’occasion de fêter les Journées du patrimoine européen.

15-04-2010