Athlétisme : Usain Bolt et Barbora Špotáková en superstars à Ostrava

26-05-2010

L’homme le plus rapide du monde, Usain Bolt, est en République tchèque depuis lundi soir. Jeudi, le phénoménal sprinter jamaïcain participera pour la troisième année consécutive à la réunion d’Ostrava. Mais Usain Bolt ne sera pas la seule attraction d’un meeting qui promet une nouvelle fois énormément.

Usain Bolt, photo: CTKUsain Bolt, photo: CTK La réunion d’Ostrava ne faisait pas partie de la Golden League et ne fait pas plus partie cette saison de la nouvelle Ligue de diamant lancée par la Fédération internationale d’athlétisme. Mais Ostrava n’en demeure pas moins un des plus beaux meetings de l’année, comme en témoigne le prestigieux plateau d’athlètes une nouvelle fois réuni par les organisateurs, et dont la perle est évidemment Usain Bolt. Le recordman du monde des 100 et 200 mètres sera présent en Moravie du Nord pour la quatrième fois déjà de sa carrière. Et malgré sa décontraction affichée depuis son arrivée en début de la semaine, le Jamaïcain n’a pas pour habitude de venir à Ostrava en touriste. L’année dernière, il avait ainsi bouclé le 100 mètres en 9’’77 (avec un vent légèrement trop favorable de 2,1 m/s), une performance qui faisait suite à ses 19’’83 réalisées sur 200 mètres en 2008. Cette fois, Usain Bolt s’alignera sur 300 mètres. Une distance inhabituelle et non officielle qui n’empêche pas le triple champion olympique de viser très haut comme toujours :

Usain Bolt, photo: CTKUsain Bolt, photo: CTK « J’ai toujours fait de bonnes performances ici et je crois que vous pouvez aussi attendre un très bon temps cette fois. J’apprécie beaucoup de courir à Ostrava et c’est pour ça que j’y reviens régulièrement. J’apprécie d’autant plus cette année que je suis très impatient de courir sur 300 mètres. C’est une distance à laquelle je suis habitué à l’entraînement et fait partie de ma préparation au 400 mètres. Mais la compétition, c’est autre chose, et j’ai très envie d’aller très vite. »

Très vite pour Usain Bolt, cela signifie descendre sous les 31’’ et s’attaquer aux 30’’85 réalisées par l’Américain Michael Johnson en 2000, soit la meilleure performance mondiale de tous les temps.

Asafa Powell, photo: CTKAsafa Powell, photo: CTK En l’absence de Bolt, c’est un autre Jamaïcain qui devrait assurer le spectacle sur la distance reine du 100 mètres. Auteur d’un 9’’75 au début du mois à Doha pour la première étape de la Ligue de diamant, Asafa Powell espère faire encore mieux à Ostrava que les 9’’85 qu’il avait signées (sous la pluie s’il vous plaît) en 2004, et ainsi améliorer le record du meeting. Dernier homme à avoir battu Usain Bolt, en 2008 à Stockholm, Asafa Powell entend donc lui aussi mettre les gaz :

« Cela ne devrait faire aucune différence pour un athlète de courir sans ou avec Usain Bolt à côté de lui. Mais en réalité ce n’est pas du tout la même chose, d’abord au niveau des sensations. Lorsque c’est moi qui suis le favori de la course, je peux me permettre par exemple de couper un peu mon effort sur la fin, j’ai moins de pression. Mais lorsque je suis sur la piste avec Usain ou avec Tyson Gay, je ne peux pas me relâcher ne serait-ce que pendant un dixième de seconde. »

Blanka Vlašić, photo: CTKBlanka Vlašić, photo: CTK Toujours dans les épreuves de sprint seront également présents à Ostrava la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser, championne olympique et du monde du 100 m, ou le hurdler cubain Dayron Robles, qui avait battu le record du monde du 110 m haies précisément à Ostrava en 2008.

Dans les autres disciplines, les performances de la Croate Blanka Vlašić, double championne du monde du saut en hauteur, ou de l’Américain Bernard Lagat sur 3 000 m, vaudront également le coup d’œil. Tout cela sans oublier bien entendu la star actuelle de l’athlétisme tchèque, Barbora Špotáková. La championne olympique du lancer du javelot attend beaucoup de ce grand rendez-vous avec son public :

« J’espère d’abord profiter enfin pleinement de l’ambiance dans le stade. J’étais toujours un peu nerveuse ces dernières années, parce que je suis chez moi et que les spectateurs viennent toujours en nombre. Ce n’est pas facile à gérer. D’un côté la foule vous motive mais vous avez plus de pression. J’espère donc mieux gérer tout ça et enfin gagner à Ostrava. »

Et si les performances de Špotáková, Bolt, Powell, Robles ou Vlašić se rapprochaient des meilleures performances mondiales de l’année, nul doute que le meeting d’Ostrava se rapprocherait, lui, un peu plus de cette Ligue de diamant qu’il espère tant rejoindre dans un proche avenir.

26-05-2010