Athlétisme - Ostrava : Campbell-Brown vole (presque) la vedette à Usain Bolt

01-06-2011

C’est désormais presque devenu une tradition : pour la quatrième année consécutive et pour la cinquième fois de sa carrière, Usain Bolt a participé à la réunion d’athlétisme d’Ostrava, mardi soir. Le phénoménal sprinter jamaïcain était bien entendu la principale tête d’affiche d’un meeting qui l’a vu courir sa deuxième course de la saison. Vainqueur du 100 mètres en 9’’91, Usain Bolt n’a pas déçu, mais n’a pas non plus ébloui l’assistance. Du coup, la vedette lui a été volée par sa compatriote Veronica Campbell-Brown, vainqueur, elle, du 100 mètres féminin dans un temps de 10’’76 qui constitue non seulement la meilleure performance mondiale de la saison, mais aussi la huitième meilleure performance de tous les temps. Retour la plus belle réunion d’athlétisme organisée en République tchèque...

Usain Bolt, photo: CTKUsain Bolt, photo: CTK Depuis la multiplication de ses records du monde sur 100 et 200 mètres aux Jeux olympiques de Pékin en 2008 puis aux Mondiaux de Berlin un an plus tard, le problème avec Usain Bolt est que le public attend désormais trop de lui à chacune de ses sorties. C’est sans doute la raison pour laquelle le temps de 9’’91 signé à Ostrava avec un vent légèrement défavorable en devient presque banal. Certes, au regard de son potentiel et de son palmarès, le Jamaïcain est resté loin de ses meilleures performances. Mais comme l’a rappelé lui-même l’intéressé, il était difficile d’en attendre beaucoup plus pour ce qui reste un retour à la compétition. A Ostrava, Usain Bolt ne disputait en effet que sa deuxième course officielle depuis près de dix mois. Et même s’il était quelque peu déçu d’avoir réalisé le même temps qu’à Rome pour son grand retour la semaine dernière, Usain Bolt était donc plutôt satisfait de sa sortie en Moravie du Nord :

« Oui, je pensais réaliser un meilleur chrono, mais je ne suis pas actuellement dans une forme pour battre des records du monde. Même si tout n’a pas été parfait, ma performance n’a pas été si mauvaise que ça. J’ai été meilleur dans l’exécution par rapport à Rome. Je reviens de blessure et j’ai besoin de compétition et de courses pour retrouver mon niveau. J’y travaille et pour l’instant je ne pense pas aux records. L’essentiel aujourd’hui est que je me sente mieux qu’après ma première course à Rome. Je n’étais pas nerveux et je peux penser sereinement à la suite de la saison. »

Usain Bolt, photo: CTKUsain Bolt, photo: CTK La suite de la saison, ce seront surtout dans trois mois les Championnats du monde de Daegu, en Corée du Sud, l’objectif prioritaire pour Usain Bolt. D’ici-là, le triple champion olympique et triple champion du monde en titre entend bien être revenu à des chronos entre 9’’50 et 9’’60 qui le rendent pour l’heure intouchable.

Intouchable sur la piste, c’est aussi le sentiment qu’a laissé au public d’Ostrava Veronica Campbell-Brown. En survolant son 100 mètres dans un temps de 10’’76, la sprinteuse jamaïcaine, double championne olympique du 200 mètres en 2004 et 2008 et championne du monde du 100 mètres en 2007, a signé la performance de la soirée. Une performance qui est aussi et surtout la meilleure mondiale de la saison et la huitième meilleure de tous les temps. Forcément, Veronica Campbell-Brown était très satisfaite à l’issue de la course d’avoir amélioré son record personnel de deux centièmes :

Veronica Campbell-Brown, photo: CTKVeronica Campbell-Brown, photo: CTK « Je me sens parfaitement bien. Le public ici est formidable et ma performance est à sa hauteur. Je pense que j’ai bien couru techniquement et cela m’a permis d’aller vite. Je ne suis pas surprise par ce nouveau record personnel, je ne me fixe pas de limites. Je savais que j’étais en forme et que je pouvais faire de belles choses. Mais je sens aussi que si je continue à bien travailler, je peux encore m’améliorer. »

Toujours dans les épreuves de sprint, Dayron Robles a remporté un 110 mètres haies qui constituait un des autres temps forts de la soirée. Vainqueur en 13’’14, le Cubain est toutefois resté très loin de son record du monde (12’’87) qu’il avait établi précisément à Ostrava en 2008.

Barbora Špotáková, photo: CTKBarbora Špotáková, photo: CTK Enfin, l’une des autres grandes attractions pour le public tchèque était la présence de Barbora Špotáková. Avec un lancer à 64,78 mètres, la championne olympique en titre et recordwoman du monde du lancer du javelot a été battue par la Russe Maria Abakumova, auteur, elle, de 65,81 mètres. Mais pour Špotáková comme pour tous les autres présents à Ostrava mardi soir, le vrai grand rendez-vous cette année, on l’a dit, ce seront bien les Mondiaux.

01-06-2011