A travers le vaste monde avec le peintre Zdeněk Burian

30-05-2019

Grand maître de la reconstitution préhistorique, le peintre Zdeněk Burian (1905-1981) a été aussi l’un des principaux illustrateurs tchèques de son temps. Ses dessins ont accompagné les classiques de la littérature mondiale, dont Jules Verne, Karl May, Jack London ou Rudyard Kipling. Ces illustrations sont au cœur d’une remarquable exposition qui lui est consacrée jusqu’au 30 juin prochain à la Maison municipale de Prague (Obecní dům). Elle présente plus de 200 œuvres de Burian, pour la plupart inédites car elles proviennent exclusivement de collections privées. Découverte…

Zdeněk Burian, 'A travers le vaste monde'Zdeněk Burian, 'A travers le vaste monde'

Plusieurs générations de Tchèques ont connu ses étonnantes peintures à travers des manuels scolaires et des romans d’aventure. Zdeněk Burian a en effet réalisé des centaines de tableaux et planches d’illustration représentants des scènes quotidiennes de la vie préhistorique : en collaborant notamment avec le paléontologue Josef Augusta, l’artiste a ressuscité la faune, la flore, ainsi que les ancêtres de l’homme moderne à différentes époques, tout cela grâce à sa fantaisie débridée et à son don d’imaginer des situations dramatiques qui captivent immédiatement le lecteur.

Mammuthus columbi, 1961, photo: Retro GalleryMammuthus columbi, 1961, photo: Retro Gallery Ce même talent, qui se manifeste chez Burian dès l’adolescence, on le retrouve également dans ses illustrations de romans d’aventure et ses dessins réalisés pour des magazines et revues géographiques. Ainsi, l’exposition à la Maison municipale, réalisée par la Retro Gallery de Prague, nous propose une plongée dans les univers de Rudyard Kipling, de Robert Louis Stevenson, du géologue et auteur de science-fiction Vladimir Obroutchev ou encore des écrivains tchèques Ludvík Souček et Jaroslav Foglar.

Mais l’exposition Burian ne se limite pas à l’illustration. Elle a pour ambition de présenter l’œuvre de l’artiste dans toute sa diversité, comme nous le raconte Anna Nová de l’équipe réalisatrice :

« Nous montrons les peintures à l’huile réalisées par Zdeněk Burian, aussi bien que ses dessins à l’encre de chine et à la gouache qui était sa technique préférée. Les œuvres sont réparties en fonction des thèmes traités. Il est vrai qu’un accent particulier est mis sur ses illustrations. Nous pouvons par exemple découvrir sa manière de créer les couvertures de livres. L’une de ces couvertures, celle de ‘Vinnetou’ de Karl May, a été retrouvée par les commissaires à l’étranger. Pour les connaisseurs, c’est une œuvre culte de Burian. »

Photo: Retro GalleryPhoto: Retro Gallery Enfant prodige, admis aux Beaux-Arts de Prague à l’âge de quatorze ans, Zdeněk Burian abandonne ses études quelques années plus tard pour se lancer dans une carrière solo. Dès les années 1920, il gagne sa vie comme illustrateur pour plusieurs maisons d’édition. Burian qui a très peu voyagé dans sa vie collabore également à la revue géographique « Širým světem » (A travers le vaste monde). Il crée pour ce périodique une série de superbes paysages d’Indochine, de Mongolie, du Kamchatka, de Bulgarie ou d’Ecosse. Entre les mains de collectionneurs privés, ce cycle est montré pour la première fois au public à la Maison municipale de Prague.

Zdeněk Burian étant un peintre très prolifique, dont la production est estimée à environ 14 000 œuvres, les commissaires ont mis plusieurs années à rassembler ses œuvres inédites détenues par des particuliers. Anna Nová explique :

« L’œuvre de Zdeněk Burian est étroitement liée à l’histoire des maisons d’édition privées qui publiaient ses illustrations dans l’entre-deux-guerres notamment. Les dessins de Burian sont devenus la propriété de ces éditeurs et ensuite de leurs héritiers. Certaines maisons ont disparu ou ont été nationalisées sous le communisme. Les archives de celle de Černošice, près de Prague, ont été endommagées par la crue de la rivière Vltava. On suppose qu’elles contenaient de nombreux dessins de Burian, car il aimait camper dans la région, il y retournait régulièrement pour travailler. Il nous arrive, à la galerie, d’être contactés par des gens qui possèdent un dessin de Burian. Souvent, ils nous racontent combien c’est important pour eux. »

Organisée en collaboration avec la maison d’édition Albatros, l’exposition de Zdeněk Burian à la Maison municipale de Prague propose, jusqu’au 30 juin prochain, des visites guidées et des ateliers. Des livres illustrés par Zdeněk Burian y sont mis à la vente. A noter que les reconstitutions préhistoriques réalisées par le peintre sont exposées de manière permanente au Zoo de Dvůr Králové nad Labem, ainsi qu’au Pavillon Anthropos, à Brno.

30-05-2019