A qui profitent les panneaux publicitaires le long des autoroutes?

20-07-2010

La présence de panneaux publicitaires géants, qui jalonnent les routes et les autoroutes tchèques, ne cesse d’étonner tous les automobilistes étrangers qui voyagent en République tchèque et d’agacer, aussi, une grande partie du public et des chauffeurs tchèques. Ce n’est pas surprenant car leur quantité ne semble pas avoir de pareil dans les autres pays européens.

En rapport avec les statistiques tragiques de ces dernières semaines concernant les accidents de la route, et dont les experts cherchent à trouver les causes, la question de ces fameux « billboards », comme les Tchèques appellent ces affiches géantes, est de nouveau discutée. Elle l’est d’autant plus que la récente prolifération de panneaux animés risque d’affaiblir encore davantage la concentration au volant et de constituer un réel danger pour les chauffeurs.

C’est le ministère des Transports qui est chargé d’octroyer les autorisations pour la mise en place de panneaux publicitaires le long des autoroutes. Son porte-parole, Karel Hanzelka, explique comment le regard sur ce problème évolue :

« Notre philosophie est claire : le long des nouvelles autoroutes, celles qui ont été construites il y a huit ans au plus tard, il n’y a plus de panneaux. En parcourant par exemple l’autoroute allant de Vyskov à Kromeriz en Moravie, on peut remarquer qu’il n’y en effectivement aucun. Le problème, c’est l’héritage des années 1990, où la législation était différente de ce qu’elle est aujourd’hui et où les règles étaient moins sévères qu’elles ne le sont aujourd’hui ».

Au fur et à mesure, à force de voir les contrats relatifs à ces « anciens » panneaux expirer, le ministère des Transports se déclare prêt à éliminer tous les panneaux publicitaires qui ont été placés auparavant.

L’idéal, sur lequel l’ensemble des experts s’entend, serait donc l’interdiction absolue de panneaux publicitaires sur le bord des routes, sauf ceux, comme c’est le cas dans certains pays européens, qui s’inscrivent dans le cadre d’une campagne en faveur d’une plus grande sécurité routière. Une image qui est pourtant encore bien loin de la réalité que l’on rencontre sur les routes et les autoroutes tchèques… Aujourd’hui comme il y a vingt ans.

20-07-2010