A partir du 1er janvier, un alcootest sera effectué automatiquement lors de chaque contrôle routier

18-12-2009

Une nouveauté importante sera appliquée sur les routes du pays à partir du 1er janvier : lors de chaque contrôle, les policiers procéderont en effet à un test du taux d’alcoolémie.

Photo: CTKPhoto: CTK La République tchèque deviendra ainsi le seul pays de l’Union européenne où tout chauffeur contrôlé, pour quelque raison que ce soit, sera soumis à un dépistage de son taux d’alcool. L’information a été confirmée, mercredi, par le directeur de la police chargée de la sécurité routière, Leoš Tržil, qui a expliqué les raisons de cette décision :

« Nous ne faisons que réagir à l’évolution de la situation en ce qui concerne la consommation d’alcool. Concrètement, nous réagissons à l’augmentation du nombre d’accidents causés par des chauffeurs ayant consommé de l’alcool avant de conduire. Surtout, c’est le nombre d’accidents graves, c’est-à-dire entraînant des blessures ou la mort, qui a augmenté. »

Au cours des onze premiers mois de cette année, quatre-vingt-trois victimes d’accidents mortels liés à l’alcool ont été recensés, soit un nombre déjà plus élevé que pour l’ensemble de l’année 2008. En République tchèque, aucune présence d’alcool dans le sang au volant n’est pourtant tolérée. Une tolérance zéro qui ne dissuade cependant pas tous les automobilistes tchèques. Et c’est pourquoi la police a décidé de durcir le ton.

Jusqu’à présent, les tests d’alcoolémie étaient effectués automatiquement uniquement lors des accidents, mais plus rarement, par exemple, lors des contrôles de papiers. Ce ne sera donc plus le cas à partir de l’année prochaine, comme le précise Leoš Tržil :

Leoš TržilLeoš Tržil « Dans la pratique, un test d’orientation du taux d’alcoolémie sera automatiquement effectué lors de chaque contrôle. Pour autant, cela ne signifie pas que le chauffeur sera tenu de souffler dans l’éthylotest. Les appareils dont nous disposons sont en effet capables d’évaluer le taux d’alcool en aspirant l’air qui est émis par le chauffeur lorsque celui-ci communique avec le policier. On sait donc si le test est positif ou négatif. Et le policier sait alors s’il convient de faire souffler dans le ballon ou non. »

Boire ou conduire, en 2010, plus encore que jamais, les automobilistes tchèques devront choisir.

18-12-2009